Mon compte Devenir membre Newsletters

Les fabricants d'imprimantes se mettent à la page...verte !

Publié le par

Depuis le Grenelle de l'environnement, des critères RSE ont investi presque toutes les familles de produits et services, même les imprimantes multifonctions qui, par essence, sont loin d'être green !

Les fabricants d'imprimantes se mettent à la page...verte !

Sponsorisé par



Imprimer sans trop alourdir sa facture environnementale, une volonté qui se répand comme une traînée de poudre au sein des directions achats, depuis une dizaine d'années. "?Aujourd'hui, le critère développement durable pèse jusqu'à 30?% dans le cahier des charges des grands groupes?", énonce en préambule Nicolas Cintré, responsable marketing produit chez Brother. En réponse, les fabricants de systèmes d'impression multifonctions ont repensé leurs gammes pour proposer des produits plus vertueux depuis leur fabrication - Brother a, par exemple, supprimé les retardateurs de flamme bromés sur ces produits - jusqu'à leur fin de vie.

"?L'impact environnemental d'un copieur multifonction s'amenuisant à mesure que sa durée de vie s'allonge, certains constructeurs conçoivent leurs matériels en prévoyant de pouvoir les mettre à niveau au bout de quelques années (mise à jour du logiciel, changement des pièces d'usure), avance James Pédron, expert RSE et fondateur du cabinet de conseil en développement durable Effi21. Cette logique d'écoconception convient parfaitement aux entreprises qui ont l'habitude de travailler au coût à la copie, c'est-à-dire celles qui impriment massivement et qui recherchent avant tout un service et non uniquement l'achat d'un produit. Il s'agit d'un exemple d'économie de la fonctionnalité. Pour compléter cette analyse, l'Ademe a relevé que, 90?% du bilan énergétique d'un copieur provenant du papier utilisé, la première mesure consiste à optimiser son volume d'impressions.?"

Du green embarqué

Opérer un choix devient plus complexe tant les acteurs rivalisent avec des outils ou des fonctions toujours plus verts, contribuant à limiter la consommation en énergie, en papier ou en consommables (mode brouillon, impression recto-verso, mise en veille automatique...). "?Le secteur de l'impression est en pleine mutation. On constate une évolution de plus de 11?% de la technologie jet d'encre dans l'univers professionnel?; un marché dominé à 80?% par le laser?", avance Nicolas Cintré.

La technologie jet d'encre promet encore de belles avancées en faveur du respect de l'environnement. Pour preuve, la sortie imminente des modèles Epson avec autonomie embarquée. "C'est un moyen de limiter l'empreinte carbone liée à la livraison de consommables, qui peut atteindre jusqu'à 2 tonnes pour un parc de 100 machines", illustre Pierre-Antoine Monfort, chef de produit business chez Epson. Récemment, HP a équipé sa gamme Officejet Entreprise d'un flow MFP, conçu pour transformer les documents papiers en version numérique et, ainsi, réduire le nombre d'impressions. "Ces modèles sont dotés d'un scanner avec logiciel de reconnaissance optique de caractères, qui génère automatiquement le fichier adéquat", explique Philippe Genty, responsable des solutions d'impression au sein de la division PPS HP France.

Responsabilisation naturelle ou imposée

Avant de renouveler son parc d'imprimantes multifonctions, commencer par auditer les besoins (typologie des documents, volumes d'impression...) est nécessaire pour le rationaliser. "À défaut, vous risquez de multiplier les coûts cachés, inhérents, par exemple, au temps perdu en déplacements du poste de travail jusqu'au local à impression", rappelle Nicolas Cintré. Ensuite, privilégier les installations avec une gestion d'impression, qui offre la possibilité de définir des droits et des quotas selon les profils d'utilisateurs, favorise le suivi et une meilleure maîtrise des budgets associés. "C'est également un moyen de s'assurer de leur bon dimensionnement au regard des besoins de leurs utilisateurs", ajoute Nathalie Chamblain, directrice marketing Sharp Business Systems France. Enfin, il convient de porter une attention particulière à la facilité de mise en oeuvre et de paramétrage de toutes ces fonctionnalités green, pour éviter de passer à côté...

"De la même manière, on peut imaginer des solutions pour réduire la consommation de papier, en dédiant, par exemple, un bac d'impression aux feuilles ayant déjà servi et pouvant être réemployées pour l'impression de brouillons", commente James Pédron. Une condition à retenir?: leur mise en place doit être pédagogique et rapide.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre diaporama : 7 multifonctions performantes et peu gourmandes.