Mon compte Devenir membre Newsletters

Elithis Danube, la première tour à énergie positive

Publié le par

La COP21 sur les préoccupations environnementales s'est tenue fin 2015 et la tour Elithis Danube s'inscrit idéalement dans ce contexte. Démarrage du chantier à Strasbourg en novembre 2015 de cette tour de logements à énergie positive. Une première en Europe.

Elithis Danube, la première tour à énergie positive

Sans facture énergétique: c'est la promesse de cette future tour Elithis, dont le chantier a démarré en novembre 2015 à Strasbourg, dans l'écoquartier Danube. Autrement dit, pour les résidents, la facture énergétique avoisinera le zéro euro. Un projet inédit porté par Elithis, groupe de conseil et d'ingénierie du bâtiment, figurant parmi les leaders français de l'efficacité énergétique. "L'idée étant de créer un bâtiment bioclimatique, qui respecte des contraintes de prix, d'esthétique et d'efficacité énergétique", explique Thierry Bièvre, président du groupe dijonnais Elithis.

Ainsi, le coût de la construction du bâtiment se chiffre à 1300 € du m2, ce qui n'est pas plus élevé que celui d'une construction qui se contenterait de ­respecter la norme thermique RT2012. Montant total du chantier: un peu plus de 20 millions d'euros, financés par le Crédit Agricole (46%), la Caisse des Dépôts (46%) et Elithis (8%).

Un bâtiment à énergie positive

S'agissant de la durabilité de l'établissement, le choix des matériaux se porte majoritairement sur du béton (qui ne bouge pas pendant au moins 30 ans). La forme est aussi pensée en fonction du climat local, afin de participer à la performance énergétique: compacte et optimisée pour limiter les déperditions dans le froid de l'hiver, profilée au nord pour limiter les expositions et élargie au sud pour optimiser les apports énergétiques du soleil. Côté sud également, la façade intègre capteurs solaires et stores protecteurs qui filtrent les apports solaires selon les besoins et les saisons. Une façade sensitive en quelque sorte, qui s'adapte aux éléments et au climat. En aluminium laqué, la façade s'illustre aussi par un dégradé de couleurs du plus bel effet, allant du sombre (proche du sol) au plus clair (vers le ciel).

Quant à la production d'énergie(s) d'origine renouvelable, elle sera photovoltaïque et s'appuiera sur le réseau de chaleur biomasse de l'eurométropole de la ville de Strasbourg.

Autre dimension importante de ce programme: son côté connecté, avec l'usage de technologies exclusivement dédiées à l'amélioration du confort (tablette numérique, ventilation triple flux, stores pilotés à distance via smartphone...). Les occupants ont également accès à un tableau de bord leur permettant de suivre leurs consommations d'énergie. Cet outil numérique viendra sensibiliser et impliquer chaque habitant dans le contrôle de sa consommation. Sans oublier un système de "coaching digital intelligent" pour accompagner et former les habitants aux bonnes pratiques d'économies d'énergie afin d'en devenir les acteurs bénéficiaires.

Livrée en principe en 2017, la tour Elithis Danube devrait vite faire des petits. D'ailleurs, selon l'Observatoire des bâtiments basse consommation, les bâtiments à énergie positive (Bepos) - c'est-à-dire produisant plus d'énergie que n'en consomment ses occupants - constituent même l'enjeu numéro un aujourd'hui des nouvelles constructions.

>> Lire la suite de l'article en page 2.