Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Coût du poste de travail en entreprise : quels gains attendre sur le TCO avec une approche " environnement de travail " ?

Publié le par

Pour profiter de marges de progression importantes sur les coûts, il faut changer certains paradigmes du poste de travail lui-même. C'est ce que propose une approche " environnement de travail ". Quels gains attendre sur le TCO avec cette approche " environnement de travail " ? Décryptage.

[Tribune] Coût du poste de travail en entreprise : quels gains attendre sur le TCO avec une approche ' environnement de travail ' ?

Le coût (ou TCO) du poste de travail est un sujet d'intérêt permanent pour les DSI en entreprise. Compte tenu des volumes d'équipements en jeu, son optimisation est un souci constant, car toute économie unitaire peut avoir des effets importants sur le budget global du département IT. Quels sont les leviers d'optimisation raisonnée du TCO du poste de travail ?

Contraintes du modèle actuel de poste de travail " managé "

Le potentiel d'optimisation est aujourd'hui assez réduit avec les modèles d'architecture de poste de travail dits " managés ", dans la mesure où les principaux types de dépenses reposent sur des paradigmes inchangés depuis des années, et donc déjà largement optimisés par les entreprises et l'industrie IT.

Citons en particulier la gestion d'incidents (centre d'assistance, niveaux 2 et 3) et des demandes (process IMAC/D), ainsi que les coûts des licences et du matériel, des variables d'ajustement également intéressantes, mais les DSI sont sur ces derniers points largement tributaires des évolutions du marché. Par ailleurs, des améliorations substantielles ont participé ces dernières années à l'amélioration du TCO de ces postes de travail managés : stabilité des OS, gestion des mises à jour, inventaire, administration et supervision, architectures applicatives et modes de mise à disposition des applications, etc.

Les changements de paradigme liés à l'approche " environnements de travail "

Pour profiter de marges de progression importantes sur les coûts, une voie intéressante est de changer certains paradigmes du poste de travail lui-même. C'est ce que propose une approche " environnement de travail ", caractérisée par une consolidation des applications d'entreprises et la suppression de leur " adhérence " aux équipements utilisateurs ( Desktop, laptop, thinclient, tablettes etc.), une agrégation et une intégration de tout le portefeuille applicatif (applications héritées, services SaaS externes) au sein d'un catalogue de service. Mais aussi, une automatisation de l'approvisionnement des éléments du catalogue de services à disposition des collaborateurs de l'entreprise via un portail en libre-service ou encore des fonctions de sécurité de bout-en-bout. Et le support de nouveaux modes de " consommation " des services informatiques sur des appareils non managés (BYOD), ou faiblement managés.

Au final, les environnements de travail virtualisés se proposent de " dé-complexifier " les postes de travail traditionnels managés.

Lire la suite en page 2




Mot clés : Dsi |

Eric Mijonnet - Consultant Workplace & Collaboration chez T-Systems France