Mon compte Devenir membre Newsletters

Système d'information - progiciels intégrés et ERP : comment faire son choix

Publié le par

Malgré la multiplication des outils spécialisés, les ERP, et plus globalement les progiciels de gestion intégrés servant de socle au système d'information des entreprises, restent incontournables à partir d'une certaine taille. Mais comment faire son choix, sur un marché où les acteurs et les offres pullulent ? Réponses.

Système d'information - progiciels intégrés et ERP : comment faire son choix

Rares sont aujourd'hui les entreprises, à partir de quelques dizaines de salariés, à ne pas s'appuyer sur un ERP ou une solution de gestion intégrée. Ce type d'outil, qui constitue le socle du système d'information et couvre les principales fonctions (comptabilité-finances, gestion commerciale, achats, gestion de production, logistique, etc.), présente de nombreux avantages. Il assure notamment une cohérence des données, grâce à un référentiel unique et partagé, ainsi qu'une logique applicative homogène entre les fonctionnalités et une gestion centralisée des flux.

Un ERP évite également la multiplication des interfaces entre plusieurs solutions, qui peuvent être coûteuses et sujettes à problèmes, en particulier lors des montées de versions. Enfin, il propose des couches transverses, partagées par tous les utilisateurs, pour les analyses décisionnelles, mais aussi en matière de gestion de projets ou de pilotage des contrats. Et, plus globalement, de travail collaboratif.

Seulement, le marché compte plusieurs dizaines d'éditeurs (cf graphique ci-contre : le marché mondial des ERP, par éditeur. Source : Gartner, 2014). Derrière les deux acteurs historiques, SAP (Business One, ByDesign, All-in-One) et Oracle (Fusion Applications et E-Business Suite, PeopleSoft, JD Edwards), deux concurrents grignotent progressivement des parts de marchés : Infor et Microsoft. Viennent ensuite une kyrielle de poursuivants, comme Cegid, Comarch, Divalto, Epicor, Generix, IFS, Ordirope, Proginov, Qualiac, Sage, Sylob, Unit4, etc., plus ou moins spécialisés par marchés ou zones géographiques, ainsi que des nouveaux entrants ancrés dans la mouvance du cloud (Cornerstone, NetSuite, Workday). En termes de solutions, les possibilités sont encore démultipliées puisque la plupart des éditeurs ont décliné leur offre en plusieurs versions, adaptées à la taille des entreprises ou à des secteurs d'activité particuliers : distribution, industrie, services, etc. Sans oublier les ERP open source.

Face à cette profusion, comment choisir ? " Il existe aujourd'hui des critères bien identifiés, dont l'ordre ou l'importance dépend du profil de l'entreprise et de son projet, en termes d'existant, d'objectifs et de stratégie d'évolution autour de son système d'information ", explique Patrick Rahali, analyste chargé des études ERP au sein du cabinet d'expertise CXP.



Lire la suite en page 2