Mon compte Devenir membre Newsletters

Les solutions d'impression, au coeur du SI de l'entreprise

Publié le par

Services cloud, ouverture vers Internet, accès des terminaux mobiles aux services, réduction des consommations... Les systèmes d'impression s'adaptent aux changements d'usages, de fonctions et de technologies. Tour d'horizon.

Les solutions d'impression, au coeur du SI de l'entreprise

"S'il fallait matérialiser le volume de données numériques existantes sous forme de dossiers papier, la pile ainsi constituée atteindrait la moitié de la distance Terre-Lune", déclare Nathalie Chamblain, directrice marketing document systems chez Sharp. Face à une telle explosion, les solutions d'impression doivent suivre la cadence pour ne pas ralentir la productivité des collaborateurs... Collaborateurs dont le nomadisme grandissant génère de nouveaux usages. "En 2013, le nombre de périphériques mobiles connectés a dépassé la population mondiale", rappelle Nathalie Chamblain.

Des fonctions tournées vers le cloud

Avec un volume de data de plus en plus stocké dans le cloud, les solutions d'impression poursuivent leur mutation en jouant un rôle au coeur du SI de l'entreprise. L'impact n'est pas neutre, notamment sur la manière dont il faut gérer les quantités, les accès, la conservation ou l'archivage de données. Pour Sharp, la grande nouveauté, c'est son offre CPO (cloud portal office), un ­service d'hébergement de documents dans le cloud, accessible à partir de n'importe quel appareil : PC, tablette, smartphone... ou MFP (multifunction printer). Ces dernières machines - grâce aux efforts réalisés par la plupart des éditeurs/constructeurs - bénéficient aujourd'hui d'une meilleure ergonomie.

Certaines d'entre elles disposent, par exemple, de "vraies" tablettes en guise de panneaux de contrôle - Sharp ayant été le précurseur en la matière, il y a trois ans. Lesquels panneaux peuvent également proposer des fonctionnalités d'édition de documents (enlever, modifier, ajouter des pages...) ou de pilotage direct à partir de l'écran intégré (comme sur la gamme Image Runner Advance de Canon).

Autre tendance dite "d'ouverture" : les nouvelles solutions d'impression partagées non seulement grâce au réseau de l'entreprise, mais également via le Web. " La technologie Sharp OSA permet de construire des passerelles de communication avec des applications tierces, notamment des logiciels métiers (d'avocats, de notaires, d'experts-comptables...) ", explique ainsi Nathalie Chamblain. Fabrice Claes, directeur marketing et commercial chez OKI France, va plus loin : " Les constructeurs multiplient le déploiement de solutions ou donnent la possibilité aux MFP de s'interfacer avec des solutions tierces du marché. " À ce propos, nombreuses sont les interrogations pour savoir si la communication entre les terminaux se fera au travers de protocoles "propriétaires" ou "ouverts".

La mobilité des utilisateurs s'impose aux constructeurs

Autre évolution marquante, celle liée à la mobilité. Quel que soit l'appareil utilisé (fonctionnant sous iOS, Android, Windows Phone), il est désormais possible d'éditer directement ses documents sur une MFP, car de nombreux constructeurs intègrent le wi-fi en standard, notamment sur leur gamme couleur (un peu moins sur les versions noir et blanc). " Selon une étude que nous avons menée, 53 % des utilisateurs souhaitent imprimer à partir de leurs terminaux mobiles ", souligne Christian Arthaud, chef de produits Office N&B-Scanners de production chez Canon. L'émergence de la NFC - technologie sans contact qui permet en quelques secondes à un terminal d'être reconnu par l'imprimante ou la MFP - représente une étape supplémentaire dans le développement de la mobilité en matière d'impression. " Nous portons de sérieux espoirs sur cette technologie déployée nativement sur notre gamme d'imprimantes et multifonctions depuis 2013 ", affirme Yachine Sulliman, chef de produit imprimantes B2B Samsung. Condition sine qua non, le terminal mobile doit posséder cette fonction... ce qui n'est pas encore le cas pour les appareils constituant l'essentiel du parc actuel.

Les solutions d'impression à la mode éco-responsable

Fabricants, acheteurs, utilisateurs, tous sont unanimement sensibles à la réduction de la consommation énergétique des machines. Samsung propose depuis quelque temps la fonction "Eco learning", assimilée à un système d'apprentissage d'usage de l'imprimante : selon les plages d'utilisation de la MFP, celle-ci se met en veille de manière automatique. Pratique. Quant à la fonction "Easy Eco driver", elle permet de retoucher le document à partir de la MFP pour ne garder que le texte, transformer les images en croquis, les passer en noir et blanc, réduire et modifier les polices gourmandes en encre, etc. " Les gains en consommation de papier et consommables peuvent aller jusqu'à 20 % ", souligne Yachine Sulliman. ­Pratique et malin.

Pour terminer, question sécurité, alors que l'accès aux MFP dépend aujourd'hui d'un code pin ou d'un lecteur de badge, la reconnaissance digitale pourrait bientôt faire son apparition... et on parle déjà du vocal dans les prochains mois. Mais il faudra juger sur pied de l'utilité réelle d'une telle interface.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l'article suivant : Les MPF, premier maillon de votre Ged

Mot clés :

Jérôme Pouponnot