Mon compte Devenir membre Newsletters

Les outils de partage de fichiers perçus comme une menace pour les entreprises

Publié le par

Selon une étude menée par Axway, les entreprises considèrent les outils de partage de fichiers comme un risque majeur de sécurité et ne sont pas adaptés à un usage professionnel.

Les outils de partage de fichiers perçus comme une menace pour les entreprises

DropBox, Box et Google Docs... seraient-ils dangereux pour la sécurité des entreprises ? Selon une étude menée auprès de 621 professionnels de l'informatique par Axway et l'Institut Ponemon, les entreprises considèrent les outils de partage de fichiers disponibles dans le cloud comme un risque majeur de sécurité. L'enquête " Achieving Security in Workplace File Sharing " (" Garantir la sécurité du partage de fichiers en entreprise ") révèle que près de 50% des entreprises trouvent que les services grand public de partage de fichiers dans le cloud (comme DropBox, Box, etc.) ne sont pas adaptés à un usage professionnel. Inquiètant. Parmi les préocupations soulevées par les personnes interrogées, on trouve en première ligne l'incapacité à savoir si une perte ou une vol de données sensibles est survenu dans le Cloud, ainsi que les conséquences négatives liées à une perte potentielle de propriété intellectuelle.

Parmi les principaux enseignements de l'enquête soulignons que :

  • 89 % des entreprises affirme avoir peu de chance de savoir si des informations sensibles ou confidentielles ont été perdues ou volées suite à un usage illicite des données dans le cloud public.
  • 80 % sont préoccupées par les conséquences négatives que les outils de cloud public pourraient engendrer en cas de perte potentielle de propriété intellectuelle.
  • 69 % ne semblent pas savoir si des employés utilisent des outils de partage de fichiers non sécurisés ou non autorisés.
  • 66 % considèrent le partage de fichiers comme risqué ou très risqué pour leur organisation.
  • Près de 50 % pensent que les services grand public de partage de fichiers dans le cloud ne sont pas adaptés à un usage professionnel.

A lire aussi : L'excès de confiance menace-t-il la sécurité des entreprises européennes ?