Mon compte Devenir membre Newsletters

Groupe SNCF: la direction des achats au coeur du plan "Digital pour tous"

Publié le par

Les directions des achats et du digital de la SNCF travaillent de concert pour mettre le digital au service de la performance du groupe. Interview croisée de la directrice des achats informatiques & télécoms et la digital champion achats.

Groupe SNCF: la direction des achats au coeur du plan 'Digital pour tous'

En février 2015, le groupe SNCF s'est lancé dans l'aventure digitale en créant une Fab dédiée au sein de la direction du digital chargée de déployer l'ambitieux programme "Digital pour tous". Objectifs : améliorer la performance et la satisfaction clients via la transformation digitale des modes de fonctionnement et des gestes métiers.

Une transformation profonde qui offre aux acheteurs une formidable opportunité de participer activement à la stratégie globale.

Regards croisés de Carole Brusselle, directrice des achats informatiques & télécoms (direction des achats groupe) et Marie-Sophie Gambiez, digital champion achats qui assure l'interface entre la direction des achats groupe et la direction du digital.

Quels sont les objectifs et priorités de ce programme pour le groupe ?

Carole Brusselle : Raphaël Viard, CTO digital du groupe, souhaite développer ce qu'il nomme " l'Internet industriel " pour l'entreprise SNCF, au sens transformation digitale de l'appareil industriel, un concept qui dépasse très largement la mobilité et le travail collaboratif entre les salariés. Cela implique à la fois de mettre en oeuvre de nouveaux gestes de maintenance, d'assurer la supervision et la surveillance accrue du système ferroviaire et de repenser le technicentre de demain.

Les deux priorités sont la sécurité d'une part et l'amélioration de l'expérience clients d'autre part, pour être à même de proposer des offres sur-mesure ainsi que de nouvelles solutions de paiement.


Avez-vous pu calculer / estimer le ROI du programme ?

Carole Brusselle : Arriver à quantifier les gains de productivité pouvant être obtenus grâce à la flexibilité offerte par les outils mobiles est un exercice encore difficile car nous en sommes au début de l'aventure. Notre défi aujourd'hui consiste à trouver le modèle qui permet de justifier un ROI robuste pour que les ­projets démarrent. En parallèle, la direction financière travaille sur un modèle qui puisse être à la fois compréhensible et partagé par tous.

Marie-Sophie Gambiez : Nous raisonnons par usages et par groupes métiers. Notre rôle en tant qu'­acheteur est de trouver l'outil qui répondra au mieux aux ­différents usages dans un cadre économique donné.

La suite de l'interview en page 2