Mon compte Devenir membre Newsletters

Face à la cybercriminalité, des moyens humains jugés insuffisants

Publié le par

81% des grandes entreprises ont fait l'objet de cyberattaques au cours de l'année. Et les moyens humains pour les combattre sont jugés insuffisants (à 69%). C'est ce que révèle le 1er baromètre OpinionWay pour le Club des Experts de la Se?curite? de l'Information et du Nume?rique (Cesin).

Face à la cybercriminalité, des moyens humains jugés insuffisants

81% des grandes entreprises ont fait l'objet de cyberattaques aux cours des 12 derniers mois. C'est ce que révèle le premier baromètre annuel du Club des Experts de la Se?curite? de l'Information et du Nume?rique (Cesin) d'après un sondage* OpinionWay. Les moyens humains des entreprises franc?aises ne sont pas suffisants face aux cybermenaces estime le Cesin.

Un manque de moyens humains

Ainsi, face aux menaces grandissantes, les moyens humains sont jugés insuffisants pour 69% des sondés. D'une façon générale, nombre d'entreprises envisagent d'augmenter les ressources techniques, financie`res ou humaines de?die?es a` la cyber-se?curite?, et elles sont e?galement nombreuses a` envisager de souscrire une cyber-assurance (40%).

La de?pendance humaine et les vulne?rabilite?s re?siduelles sont juge?es les plus pre?occupantes pour la se?curite? du patrimoine informationnel des entreprises. Les nouveaux usages du nume?rique au travail posent quant a` eux de nouveaux de?fis en matie`re de cyber-se?curite?. Le Cloud en particulier, en plus de ne?cessiter des outils spe?cifiques selon 93% des responsables se?curite? interroge?s, continue d'inquie?ter pour des raisons de confidentialite? des donne?es surtout vis-a`-vis des fournisseurs eux- me^mes.

Des outils peu adaptés

En outre 58% des entreprises estiment que les outils actuellement disponibles sur le marche? sont peu adapte?s a` la situation en matie`re d'usages du nume?rique. Ces 12 derniers mois, les attaques les plus courantes sont les demandes de ranc?ons (ransomware) (61%), les attaques virales (44%), les de?nis de services (38%) et les attaques cible?es (35%).

Selon l'enque^te, les RSSI estiment que les enjeux prioritaires de demain seront pluto^t humains, que techniques. Outre la mise en place de ressources en interne, il est aussi ne?cessaire de travailler autour des usages, de sensibiliser les utilisateurs et de s'adapter a` l'e?volution des pratiques.

" La cyber-se?curite? des entreprises a fait couler beaucoup d'encre, mais on donne rarement la parole aux RSSI des grands groupes. Leurs propos sont sans e?quivoque : les nouvelles fac?ons de travailler - en mobilite? notamment - et l'augmentation pressentie des attaques appellent des transformations qui de?passent les solutions techniques. Pour eux, la place de la SSI doit e^tre re?vise?e et la re?flexion doit e^tre recentre?e sur l'e?volution des usages ", explique Emmanuel Kahn, Directeur de cliente`le chez OpinionWa.

*Etude réalisée auprès de 125 responsables sécurité des systèmes d'information (RSSI).