Mon compte Devenir membre Newsletters

Anticiper l'arrêt du Réseau Téléphonique Commuté et trouver les meilleures solutions alternatives

Publié le par

La téléphonie traditionnelle utilisée par 70% des entreprises françaises, est amené à disparaître à l'horizon 2021. Il n'y a pas de temps à perdre pour mettre en oeuvre des solutions alternatives. Les conseils de François-Xavier Plantain, senior consultant spécialisé en télécoms chez Ayming.

Anticiper l'arrêt du Réseau Téléphonique Commuté et trouver les meilleures solutions alternatives

En février 2016, l'ARCEP1 a annoncé avoir "engagé des travaux multilatéraux dans la perspective de l'arrêt du Réseau Téléphonique Commuté (RTC)". Dans la foulée, Orange, l'opérateur historique, a confirmé l'obsolescence des équipements du réseau et le désengagement progressif des équipementiers vis-à-vis de cette technologie. La fin de la téléphonie analogique et des accès numériques (RNIS2) est actée. "À l'avenir, téléphones mais aussi fax, flux particuliers comme la monétique, télé-relèves, alarmes, standards à accès RNIS et tous terminaux reliés "aux prises en T" ne répondront plus", explique François-Xavier Plantain, senior consultant spécialisé en télécoms au sein du cabinet de conseil Ayming.

Et d'expliquer que, "pour éviter le Big Bang que représenterait la cessation tous azimuts d'une technologie présente sur l'ensemble du territoire et utilisée par plus de 70% des entreprises, l'ARCEP a donné un préavis de cinq ans à Orange qui a depuis livré un calendrier précis des opérations. La cessation se fera par étapes : la fin de la commercialisation des lignes analogiques est programmée pour fin 2018. Celle des lignes RNIS pour fin 2019. Puis, on assistera à la mise hors service de l'ensemble des accès, progressivement par zone géographique, à partir de 2022.

Toute progressive qu'elle soit, cette migration va avoir un fort impact pour les entreprises, multi-sites en particulier". L'anticiper et trouver les meilleures solutions alternatives à mettre en place est donc aujourd'hui une priorité.

Infrastructures téléphoniques : tout mettre à plat pour rebondir

Pour une entreprise, gérer deux technologies totalement différentes impacterait fortement ses coûts de téléphonie fixe. Afin de ne pas subir de plein fouet cette transformation technologique, cette période de préavis pour le RTC est le moment idéal pour remettre à plat ses infrastructures téléphoniques. Alors par où commencer ? Les conseils de François-Xavier Plantain:

Lire la suite en page 2: Les 4 étapes à suivre - Des solutions multiples, innovantes et opérationnelles


Mot clés : Orange

la rédaction