Mon compte Devenir membre Newsletters

Achats IT responsables : "La clé, c'est l'allongement de la durée de vie des équipements" - Frédéric Bordage (GreenIT.fr)

Publié le par

Comment verdir ses achats d'informatique? Et comment faire pour allonger la durée de vie de ses équipements? Fréderic Bordage, fondateur de GreenIT.fr, conseil en numérique responsable auprès des grands comptes donne les clés pour un parc informatique responsable.

Achats IT responsables : 'La clé, c'est l'allongement de la durée de vie des équipements' - Frédéric Bordage (GreenIT.fr)

Comment acheter de l'IT responsable?

Frédéric Bordage : Les écolabels sont la clé pour couvrir 80% du volume d'achats. Seuls les grands comptes ont une politique d'achats responsables mais ils travaillent à l'envers. Les acheteurs se compliquent la vie inutilement en rajoutant des tartines d'exigences liées à l'environnement alors qu'elles sont déjà comprises dans les écolabels. Il suffit d'exiger un écolabel directement dans l'appel d'offres. Seul hic : les acheteurs ne maîtrisent pas les écolabels. Or, il leur suffit de préciser, dans les annexes techniques de l'appel d'offres, les bonnes pratiques à mettre en oeuvre.

Allonger la durée de vie de ses équipements semble primordial. Comment procéder?

F. B : La durée de vie des équipements est un sujet épineux. La clé, c'est l'allongement de la durée de vie des équipements. Il faut exiger le reconditionnement plutôt que le recyclage, et envisager la fin de vie du produit dès la signature du contrat. Ce n'est malheureusement pas encore une pratique courante chez les acheteurs. Cependant, on peut allonger efficacement la durée de vie des équipements que si on s'intéresse aux logiciels qui s'exécutent dessus.

La perpétuelle mise à jour des logiciels implique trop souvent de changer un matériel informatique parfaitement fonctionnel. Pour y remédier, lors de l'achat de logiciels, il faut demander que le matériel informatique fonctionne avec le même niveau de performance dans les 5 ans suivant l'achat malgré les patches et les mises à jour. Et que cela ne requière pas de rajouter de la mémoire vive. Ainsi, pour allonger la durée de vie des équipements, il faut travailler sur l'achats de logiciels, qualifié d'" obésiciel " - soit la contraction d'obésité et logiciels - en raison de la place trop importante que ces derniers prennent. Sans compter que la location est de plus en plus répandue. Et que le modèle économique des loueurs se réinvente. Ainsi, sur certaines de ces offres, Econocom loue des postes de travail pendant 3 ans et s'engage à le relouer ou à le reconditionner pour le revendre.

Quand on pense informatique, on a tendance à se focaliser sur la consommation des data centers et l'émission de GES. Est-ce justifié?

F. B : C'est un faux sujet. Les impacts se situent plutôt du côté des internautes car les data centers sont de plus en plus efficaces. En France, ils émettent peu de gaz à effet de serre. La vrai problématique est celle de la consommation d'eau pour les refroidir. Et si l'achat d'IT devient vert, désormais les achats responsables dans l'IT s'attaquent aux sujets des prestations intellectuelles et aux services, contrairement à avant où ils concernaient essentiellement le matériel informatique. Ainsi, nous travaillons actuellement avec le groupe La Poste, la Caisse d'Epargne, Solocal, etc. sur l'écoconception de logiciels de services. Et échangeons avec la DSI sur le sujet.

5 conseils de GreenIT.fr :

  • Le label Energy Star n'a plus aucun intérêt car les exigences Energy Star sont intégrées aux principaux écolabels (notamment EPEAT, TCO et Blue Angel). De plus, la mise à jour de la directive européenne EcoDesign exige que les équipements vendus en Europe respectent au minimum Energy Star 5.0 for Computers (pour prendre l'exemple des ordinateurs). D'une certaine façon, Enrergy Star devient donc une exigence légale.

  • Les équipements utilisateurs (écrans, ordinateurs, tablettes, smartphones) sont couverts par EPEAT (via un accord avec UL pour les smartphones) et TCO. EPEAT est en train de s'imposer comme l'écolabel de référence pour couvrir tous ces domaines. Mais TCO reste un écolabel de grande qualité. Il n'y a malheureusement pas autant d'équipements certifiés.

  • Les imprimantes sont couvertes par Blue Angel (RAL-UZ 122) mais EPEAT arrive en force sur ce sujet.

  • Le papier est couvert par Blue Angel et FSC. PEFC n'est pas un écolabel. Il faut absolument éviter le papier PEFC et n'acheter que FSC et / ou Blue Angel. (PEFC est un " contre-écolabel " lancé par l'industrie papetière pour contrer FSC et Blue Angel...).

  • Data center / centre informatique. Il faut acheter des équipements IT répondant aux exigence ASHRAE classe A1 à A4. Cela permet de faire du free cooling, c'est à dire de ne plus utiliser de compresseurs pour produire du froid. Les autres écolabels n'ont que peu d'intérêt et ne sont pas utilisés.