Mon compte Devenir membre Newsletters

Achat de logiciel, quelle politique de licensing en mode SaaS?

Publié le par

Qu'y a-t-il derrière l'anagramme SaaS? Une grande diversité en réalité, de services, de projets, de contrats. La dernière réunion du Club Acheteurs, animée par Me Franklin Brousse du cabinet +Avocats a permis d'y voir plus clair sur les avantages et inconvénients du mode SaaS.

Achat de logiciel, quelle politique de licensing en mode SaaS?

Logiciels et services informatiques en mode SaaS sont de plus en plus demandés par les directions métier des entreprises (la direction marketing en tête) créant parfois des points de friction avec la DSI. Mais que se cache-t-il réellement derrière le mode SaaS en termes de services, de clauses contractuelles, d'intérêt financier? Comment la direction achats doit-elle se positionner pour faire les bons arbitrages et développer la bonne stratégie? Quels sont les écueils à éviter? Autant de questions auxquelles maître Franklin Brousse a tenté de répondre lors de la dernière réunion du Club Acheteurs.

"Le mode SaaS regroupe en fait une grande diversité de typologies de services, de projets associés et de modèles économiques, explique l'avocat des directions achats et des directions digitales. Or, selon le service et le projet associé, l'approche contractuelle et financière doit bien évidemment être différenciée". En fonction des cas et des besoins à couvrir, les responsabilités ne sont pas les mêmes, il n'y a donc pas un mais plusieurs types de contrats SaaS.

Les différentes typologies de services SaaS :

Un applicatif "porté". C'est le cas d'un ERP par exemple. Cela implique donc un progiciel assez lourd, un contrat complexe et une mise en place assez longue.

Un applicatif "pure player" comme le propose Salesforce (CRM + caisse)

Un applicatif avec des services associés en mode BPO (autrement dit externalisés) qu'on retrouve souvent dans les services de gestion de paye avec gestion de souscription de contrats en ligne. Nous sommes donc là sur un mode d'application externalisée.

Un service d'analyse "Big Data" qui inclut un applicatif et des services d'analyse de données. On retrouve cette typologie de services dans les outils de Tag Management System par exemple.

Un service d'hébergement "cloud" qui comprend l'hébergement et l'applicatif comme le propose Amazon ou Google Cloud.

Les typologies de projets associés aux services SaaS :

Le Plug & Play, projet peu impliquant disponible tout de suite, on utilise la solution telle quelle en se "branchant" au logiciel de l'éditeur.

Le Setup & Play qui nécessite un minimum de mise en place et de paramétrage.

Le Build & Run qui concerne les gros projets informatiques impliquant une phase de construction et mise en place d'1 à 6 mois puis l'élaboration d'une "recette" avant d'entrer dans le service applicatif à proprement dit.

Lire la suite page 2 - Les typologies de modèles économiques