Mon compte Devenir membre Newsletters

"J'ai souvent rêvé de cette analyse fonctionnelle du besoin. C'est aujourd'hui une réalité"

Publié le par

Page 2 sur 2

Développer la double culture juridique et économique

Des événements qui s'inscrivent dans une volonté forte d'anticipation des marchés, de réalisation des meilleurs achats aux meilleurs prix via une analyse fonctionnelle des besoins du département. "Nous étions parfois obligés de retenir la seule offre présentée car nous manquions d'anticipation et étions contraints par les délais", se souvient Paul Subrini. La direction des achats a intégré la direction de la commande publique. "Nous avions auparavant tendance à privilégier la sécurité juridique au détriment du juste prix. Nous travaillons maintenant aussi sur l'économie pour rationaliser, mutualiser et nous assurer que nous achetons bien en adéquation avec nos besoins", poursuit Katayoune Panahi.


"Cette analyse fonctionnelle du besoin, j'en ai souvent rêvé. C'est aujourd'hui une réalité au sein de notre département et nous en sommes fiers !", se félicite Paul Subrini.

Pour réaliser ce tour de force, l'unité performance achats de la direction de la commande publique - coordonnée par Isabelle Clamens, juriste de formation qui a évolué ensuite vers l'achat industriel - est en charge de l'animation et de la formation du réseau interne afin de développer et de diffuser une double culture, à la fois économique et juridique.

Délais de paiement, suivi des fournisseurs, allotissement

Suite à la centralisation de la comptabilité du département en 2015 et grâce à elle, les délais de paiement des fournisseurs ont été réduits à 26 jours. Par ailleurs, et pour responsabiliser en interne, les intérêts moratoires sont portés par le budget des services. La direction de la commande publique suit également de près les estimations budgétaires des achats, de manière à ce que la consommation des crédits soit le plus proche possible des prévisions budgétaires, "élément essentiel, estime Katayoune Panahi, pour le fonctionnement démocratique et pour préserver le tissu des entreprises locales".

En matière de gestion des risques achats, la direction de la commande publique a réalisé une première cartographie de ses principaux risques, et notamment celui de la dépendance économique. Si le Département doit, à l'instar de tous les organismes publics, s'approprier la dernière réforme du code des marchés publics, il a déjà commencé à l'appliquer notamment en ce qui concerne le sourcing fournisseurs et l'allotissement.

Département des Hauts-de-Seine (chiffres 2015)

- Volume achats : 430 M€

- Fournisseurs : 7 605

- Contrats incluant des clauses sociales : 13 %

- Contrats incluant des clauses environnementales : 8 %