Mon compte Devenir membre Newsletters

Le numérique en classe : le cas d'école de la ville de Chelles

Publié le par

La ville de Chelles en Seine-et-Marne vient d'équiper ses établissements scolaires en tablettes numériques et tableaux interactifs. Un projet de longue haleine qui fait ses preuves aujourd'hui. Explications.

Le numérique en classe : le cas d'école de la ville de Chelles

Fini les vidéoprojecteurs! Désormais l'école numérique est en marche. "Depuis 2 ans, les investissements ont été multipliés par 4", explique Charles Aronica, conseiller municipal délégué aux parents d'élèves, au Projet Educatif Territorial et à l'Ecole Numérique de la ville de Chelles (Seine-et-Marne). La mise en place du projet éducatif territorial (PEDT) à Chelles comme préconisé par le ministère de l'éducation nationale a "pour objectif de favoriser la réussite des élèves tout en soutenant l'égalité des chances pour l'accès aux outils numériques. Mais aussi fournir de nouveaux outils pour développer de nouveaux usages", souligne Charles Aronica. La mise en place de ce plan part notamment du constat de la vétusté du matériel numérique déjà en partie présent dans les écoles et de "la disparité de l'accès à internet selon les établissements scolaires", précise le conseiller municipal.

Le projet de concertation a duré 1 an. Il a rassemblé la Direction des Rythmes de l'Enfant (Enfance et Scolaire),la DSI, une chargée de mission PEDT; et des partenaires (animateurs des centres de loisirs, délégués départementaux de l'éducation nationale (DDEN), etc...). La ville a également bénéficié du soutien de l'Académie et du réseau Canopée, éditeur de ressources pédagogiques public, dépendant du ministère de l'Éducation nationale français.

Des tablettes Made in France, un critère décisif pour les élus

"Nous avons retenu la solution Sqool de la société Unowhy. Une solution Made In France, ce qui est un élément important pour notre choix en tant qu'élu", souligne Antoine Trillard, Directeur des Systèmes d'Informations de la ville de Chelles. Un tableau blanc interactif sera installé dans chaque classe élémentaire avec "un planning d'installation prévu sur 5 années scolaires sur l'ensemble des écoles de la ville. On a commencé en 2015 avec les classes de CM2, en 2016 ce seront les CM1 et ainsi de suite", développe Antoine Trillard. Le tableau numérique est installée au centre de la classe en lieu et place du traditionnel tableau noir. Les tableaux seront signés Promethean, société spécialisée dans les dans les technologies numériques au service de l'Education. "Il est possible d'écrire sur ces tableaux au feutre velleda. Une bonne façon de s'approprier petit à petit des outils technologiques plus poussés par la suite", explique le DSI. De plus, ce tableau sera connecté aux tablettes. Pour cela, dès octobre 2015, une classe mobile de 30 tablettes (avec clavier) Sqool sera également installée dans chaque école élémentaire. De plus, l'ENT Beneylu School est mis à disposition pour chaque école maternelle et élémentaire. Ce dernier permet des partages de contenus, et de créer du lien et une continuité éducative entre l'école, les centres de loisirs et la maison.

Le tableau numérique est installée au centre de la classe en lieu et place du traditionnel tableau noir.

Une convention a été signée entre la ville de Chelles et l'Inspection Académique permettant de formaliser les engagements de chacun. Et entre septembre et décembre 2015, des formations ont été réalisées pour les enseignants.

Pour communiquer sur le sujet, un "Forum du Numérique à l'Ecole" et une conférence ont été réalisés en octobre 2015 pour communiquer sur le projet de la Ville de Chelles, "informer les parents et créer l'adhésion", détaille Charles Aronica, conseiller municipal délégué aux parents d'élèves, au Projet Educatif Territorial et à l'Ecole Numérique. En parallèle, un document explicatif a été édité et une page dédiée au sujet mise en ligne sur le site internet de la ville. Enfin, un atelier à destination des enseignants est organisé tous les lundis soirs avec le référent TICE de l'Education Nationale et le chef de projet Sqool.

Quelques mois après, "l'impact sur les élèves, en termes d'attention, de climat scolaire, ou encore de compréhension pour certains est reconnu par les enseignants", insiste Marie-Cécile Jodard,, chargée de mission PEDT. Pour 42% des enseignants, les TBI favorisent la réussite scolaire. Un enseignant a évoqué un outil "fantastique pour les élèves en difficulté"!


Chelles en chiffres :

Département de la Seine-et-Marne (77)

Plus de 53 500 habitants

19 écoles maternelles et de 16 écoles élémentaires, qui accueillent 6 800 élèves pour l'année scolaire 2015-2016, dans 273 classes.