Mon compte Devenir membre Newsletters

Smart city: quels bénéfices concrets pour la ville ?

Publié le par

Parce que la smart city est au service des politiques publiques, les acheteurs doivent s'emparer du sujet et devenir porteurs de solutions. Tour d'horizon de quelques projets présentés au salon Mobility for Business, qui rendent la ville plus intelligente et plus économe, de manière concrète.

Smart city: quels bénéfices concrets pour la ville ?

Détecter une fuite d'eau dans la rue, trouver des places de parking disponibles ou encore informer un joggeur de l'état de l'air de sa ville sont quelques exemples des apports potentiels de la smart city, ou ville intelligente, qui s'appuie pour cela sur l'internet des objets et la connectivité en mobilité. CityLity, sorte de réseau social citoyen, a mené un sondage auprès de ses utilisateurs, révélant que 28% seulement des citoyens pensaient que leur ville était intelligente, alors que 70% étaient prêts à s'impliquer dans leur ville mais ne savaient pas comment. Toujours d'après ce sondage, deux fois sur trois l'application intelligente est de type mobilité, comme Waze, et une fois sur trois du type RATP, devant l'appli de la ville. "L'intelligence de la ville est appréhendée d'abord par les transports", résume André May, co-fondateur de CityLity. Alors, qu'en est-il à l'heure actuelle ? Quels projets de smart city les villes proposent-elles, et pour quels bénéfices ?

Des services aux citoyens

En Chine, Huawei a travaillé au déploiement des "Vélib" locaux. Ces vélos, qui peuvent être posés n'importe où, sont connectés via l'IoT et la 4,5G pour être localisés à partir d'un smartphone. Un mot de passe est poussé sur le téléphone pour débloquer le vélo. Dans la ville de Pessac (Gironde), CityLity a mis à disposition des agents de la ville son application d'échange, leur offrant une vue globale des incidents techniques. "L'information qui remonte sur cette appli est ouverte à tous les utilisateurs, donc tout le monde peut constater que tel lampadaire est en panne, et qu'il sera réparé dès le lendemain", explique André May. Pour le co-fondateur de Citylity, s'adapter à l'usager, à travers leurs idées, est l'avenir de la smart city. A cet effet, l'entreprise commence à plancher sur la manière de rendre intelligents des lieux de manière ponctuelle, à l'occasion d'un festival par exemple, en se servant des informations issues de capteurs pour mesurer les flux, des visiteurs (crowd-data) et des organisateurs, afin de proposer un parcours plus fluide et adapté à chaque profil.

Lire la suite en page 2: Des outils pour la gestion de la ville