Mon compte Devenir membre Newsletters

Rapport de la Cour des Comptes sur les finances publiques locales : Syntec-Ingénierie s'inquiète de la baisse continue de l'investissement public local

Publié le par

La fédération professionnelle des sociétés d'ingénierie rappelle que l'entretien et la modernisation de notre territoire - infrastructures, bâtiments, aménagement - sont dépendants de la commande publique et appelle à une relance de l'investissement public.

Rapport de la Cour des Comptes sur les finances publiques locales : Syntec-Ingénierie s'inquiète de la baisse continue de l'investissement public local

"La Cour des Comptes a publié le 11 octobre un rapport sur les finances des collectivités locales qui souligne la forte baisse de leurs dépenses d'investissement : 17% en 2 ans. Et il y a fort à craindre que l'investissement public demeure la variable d'ajustement. Or, l'investissement public joue un rôle fondamental dans l'entretien et la modernisation de nos infrastructures - de transports, d'eau, d'aménagement urbain, de fibre optique, etc. - et de nos bâtiments. Un niveau d'investissement trop bas met en danger la qualité de notre patrimoine bâti et d'infrastructures, et par là même menace le dynamisme économique et l'attractivité de nos territoires", explique Nicolas Jachiet, président de Syntec-Ingénierie.

Pour répondre à ses engagements européens en vue du redressement des comptes publics, la France s'est engagée dans une baisse des dépenses publiques. La Cour des Comptes relève, pour s'en féliciter, un début de maîtrise des dépenses de fonctionnement. Elles ont cependant cru de 3% au cours des deux dernières années, alors que les dépenses d'investissement ont décru de 17%, soit un écart de 20 points ! La Cour des Comptes émet un pronostic prudent sur l'évolution de l'investissement public local en 2016 et 2017 en évoquant des "perspectives moins défavorables". "Le détail de l'analyse montre que la reprise de l'investissement est très incertaine et que les mesures prises sont insuffisantes pour inverser la tendance", souligne Nicolas Jachiet

Syntec-Ingénierie considère qu'une nouvelle réduction des dépenses d'investissement met en danger la pérennité et l'attractivité de nos infrastructures et de nos bâtiments. La fédération rappelle que "les infrastructures, pour être optimales et pérennes, doivent faire l'objet de travaux d'entretien et de rénovation réguliers" et pointe "Des travaux déjà cruellement insuffisants : sur 906 000 km de réseaux d'eau potable, 50% datent de plus de 40 ans, 16% des chaussées de réseau non concédées sont en mauvais état et au moins un pont est mis hors service chaque jour sous l'effet de l'érosion ou d'un manque d'entretien*".

Pour répondre au vieillissement des infrastructures et bâtiments et renforcer l'attractivité du territoire, la fédération professionnelle des sociétés d'ingénierie appelle donc les pouvoirs publics nationaux "à renforcer les mesures de soutien à l'investissement public local". Elle exprime le souhait que "les collectivités locales accentuent leurs efforts de gestion pour retrouver très rapidement une capacité d'investissement accrue".


*Source : publication de la FNTP sur l'investissement public en infrastructures

Syntec-Ingénierie

Syntec-Ingénierie est la fédération professionnelle des sociétés d'ingénierie qui a pour missions de promouvoir les métiers de l'ingénierie professionnelle, notamment auprès des étudiants, de représenter la branche auprès des pouvoirs publics et de défendre les intérêts de la profession.