Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Loiret achète la "Lysbox" pour veiller sur ses seniors

Publié le par

Le Département du Loiret a investi 1,6 million d'euros dans une technologie de box communicantes visant à lutter contre l'isolement des personnes âgées dépendantes et leur permettre de conserver un maximum d'autonomie. Ce dispositif devrait générer rapidement d'importantes économies.

Le Loiret achète la 'Lysbox' pour veiller sur ses seniors

C'est la première fois en France qu'une collectivité réfléchit à un outil industrialisable pour lutter contre l'isolement des personnes âgées dépendantes.

Le projet "Lysbox", actuellement en phase de déploiement, se compose d'un support, vide poche et cadre photo, d'une box pour le badgeage des intervenants (technologie sans contact NFC) à domicile et d'un carnet de liaison permettant aux familles de mieux communiquer et se coordonner.

Le Département du Loiret a décidé de mettre ce nouveau dispositif gratuitement à disposition des bénéficiaires de l'APA (Aide aux Personnes Âgées dépendantes). Aujourd'hui 5 000 bénéficiaires sont déjà équipés. Objectif : 10 000 en février 2015.

Coûts Maitrisés

Pour lancer le projet, le Département a lancé un appel d'offres avec trois lots. Les prestataires français retenus ont été Sigfox en Haute-Garonne (connectivité cellulaire pour l'Internet des objets), Horanet dans les Deux-Sèvres (solutions informatiques et matérielles de paiement et d'accès aux services publics) et Smile dans les Hauts-de-Seine (1er intégrateur Français et Européen de solutions open source).

Pour rationaliser les coûts, le Département a fait un partenariat avec la Poste car ce sont les facteurs habituels des bénéficiaires qui installent la Lysbox directement au domicile des usagers pendant leur tournée.

Le Département du Loiret a investi 1,6 million d'euros pour ce système totalement gratuit pour l'usager. Il est financé de moitié par l'Europe (FEDER) et la région Centre-Val de Loire. Le coût brut d'un boîtier est de 150 € par bénéficiaire et avec le cofinancement, il revient à 75 € pour le Département du Loiret.

Le Département indique que le dispositif devrait générer 600 000 euros d'économie dès la première année, rien qu'en améliorant la facturation sur la base des prestations réellement effectuées.