Mon compte Devenir membre Newsletters

"Innover dans les achats publics suppose une culture du risque"

Publié le par

La culture du risque est la clé pour innover. Même dans les achats publics. C'est le message qu'ont voulu faire passer les intervenants lors du colloque "Innovation et achat public, produire en France et servir en France", organisé par la CCI Paris Ile-de-France, l'APASP et l'UGAP.

'Innover dans les achats publics suppose une culture du risque'

"Innover dans les achats publics suppose une culture du risque, tant dans le privé que le public. C'est la clé. Le système doit donc permettre aux acheteurs de le faire car ils ne peuvent impulser seuls cette culture", a ainsi lancé Denis Jacquet, président de l'association "Parrainer la croissance", invité à participer à la 1ère table ronde au côté d'Arnaud Montebourg, ancien ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique, aujourd'hui président du conseil de surveillance de la société Newwind (éolien domestique).

Ce dernier a rappelé sa volonté à l'époque de "marinieriser l'UGAP" afin que davantage d'entreprises tricolores soient référencées dans le catalogue de la centrale d'achat public.

L'individualisme, frein à l'innovation ?

Quant à l'achat groupé, même si certaines initiatives fonctionnent, force est de constater que le collectif n'est pas inscrit dans notre culture, au grand regret de l'ex-ministre, "la France est un pays particulièrement innovant mais dans lequel l'individualisme domine. La recherche du collectif et du coopératif n'est pas enseignée à l'école et c'est fort dommage", ajoutant que cette posture se retrouvait dans l'entreprise, "on reste en France beaucoup trop focalisé sur les diplômes alors que c'est l'expérience qui compte".

Partenariat d'innovation et soutien de l'UGAP

Pour booster l'innovation dans les achats publics et emprunter des chemins plus directs et rapides, des dispositifs existent. Le 1er octobre 2014, l'actuel ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique, Emmanuel Macron, annonçait l'entrée en vigueur d'un nouveau type de marché public, le partenariat d'innovation, visant à simplifier l'accès des PME à la commande publique et favoriser l'innovation. Il vise à pallier les difficultés structurelles des actuels marchés de recherche et de développement (R&D) qui imposent une remise en concurrence à l'issue de la phase de R&D pour pouvoir acquérir les produits, services ou travaux innovants qui en sont le résultat.

La centrale d'achat public, l'UGAP, apporte également sa pierre à l'édifice de l'innovation dans les achats publics. "Pas facile pour l'acheteur de maîtriser à la fois l'achat standardisé et l'achat innovant. C'est la raison pour laquelle nous avons mis en place une structure dédiée", a rappelé Sébastien Taupiac, directeur délégué à l'innovation à l'UGAP. Depuis le 1er janvier 2016, la centrale d'achat propose un nouveau dispositif baptisé "le Pass French Tech", qui s'adresse aux entreprises en hyper croissance et qui permet de détecter, qualifier et valoriser l'innovation auprès des personnes publiques.

Sourcing via la plateforme Solainn

Lancée par le pôle de compétitivité Systematic en octobre 2014, Solainn est une plateforme web de sourcing qui référence à ce jour 5 000 entreprises innovantes (objectif 10 000 fin 2016) et qui permet ainsi aux acheteurs publics d'aller au devant de solutions innovantes.