Mon compte Devenir membre Newsletters

GE Industrial Solutions participe au plan de modernisation hospitalier 2007-2012

Publié le par

Alors que le "Plan hôpital 2007-2012", aides d'État visant à moderniser les hôpitaux, s'achève, GE Industrial Solutions développe une expertise dans la distribution et la protection des établissements de santé pour devenir un partenaire reconnu du secteur hospitalier.

GE Industrial Solutions participe au plan de modernisation hospitalier 2007-2012

Ce sont pas moins de vingt projets d'équipement électrique des hôpitaux français auxquels GE Industrial Solutions a participé. Des projets représentant chacun un défi technologique aussi bien par la taille du projet (Hôpital de Calais : 60 000 m2 sur 6 étages), la situation géographique (Hôpital Lamentin : zone sismique) que la nature des travaux (Hôpital Cochin : mise aux normes du bâtiment de soins aigus). L'enjeu est avant tout d'assurer la sécurité des patients au travers de la fiabilité des installations, au moment des travaux comme dans le fonctionnement en continu.

Exemples avec Calais, Lamentin et Cochin

Inauguré en juillet 2012, l´hôpital de Calais est doté des dernières innovations technologiques du groupe. Afin d'assurer leur distribution en énergie, l'équipe a opté pour des tableaux généraux basse tension (TGBT) de type Sen Plus. Plusieurs milliers d'équipements ont été raccordés aux TGBT et aux tableaux divisionnaires, munis d'une multitude de dispositifs de protection écartant tout risque de coupure de courant.
L'hôpital du Lamentin situé en Martinique a été conçu pour rester opérationnel même après un important séisme. C'est le seul plateau parasismique de l'île. L'équipe de GE IS s'est chargée de l'installation des TGBT, assurant la distribution générale, en prenant en compte les critères parasismiques. 2 scénarios ont été prévus, du dysfonctionnement d'un transformateur à la coupure EDF, dans le but, une fois de plus, de garantir la distribution électrique quoiqu'il arrive.
Concernant l'hôpital Cochin à Paris, le défi était de remplacer le TGBT desservant notamment le bâtiment des soins aigus. Maintenu en activité pendant la durée des travaux, les équipes de GE IS ont travaillé dans l'ombre des services de soins, en garantissant le bon fonctionnement des installations électriques et donc la sécurité des patients. Il aura fallu un travail de préparation de six mois, en étroite collaboration avec le service biomédical ainsi que la direction qualité de l'hôpital, pour étudier tous les équipements.

A lire aussi : L'État devra miser sur les achats d'innovation

A lire aussi : Les achats publics à l'ordre du jour du Conseil des Ministres