Mon compte Devenir membre Newsletters

Achat Public : la "full démat" c'est demain!

Publié le par

Les acheteurs publics sont-ils prêts à passer au 3.0? Tel était le thème de la matinale de l'AAP qui s'est tenue mardi dernier à l'hôpital Sainte Anne à Paris en présence de nombreux acteurs du secteur, d'avocats spécialisés et de la DAJ de Bercy.

Achat Public : la 'full démat' c'est demain!

Passer à la "full démat" est le gros sujet sur lequel planchent les acteurs de la commande publique depuis plusieurs années mais avec l'échéance du 1er octobre 2018 et l'obligation de dématérialiser les procédures de passation de marchés pour tous les acheteurs qui approche, il faudra bien que tout le monde y passe. Car comme le souligne d'entrée de jeu Laure Bédier, récemment nommée directrice des affaires juridiques de Bercy, "octobre 2018 c'est demain!" Et si plusieurs pas ont déjà été franchit, on est encore loin du compte, les avancées sont pour le moins hétéroclites et il semble peu probable que l'ensemble du secteur public soit prêt dans un an.

Venue informer, rassurer et motiver les troupes, la DAJ a détaillé les deux chantiers d'importance en cours que sont la codification de la commande publique et le plan de transformation numérique. En effet, après plusieurs tentatives infructueuses, la codification à droit constant des règles de la commande publique avec possibilité de codification des règles jurisprudentielles est désormais autorisée par l'article 38 de la loi Sapin II. Passée en décembre 2016, cette loi prévoit que le code devra être adopté au plus tard en décembre 2018. Cette fois sera donc la bonne selon Laure Bédier qui souligne que "le plan du code est d'ores et déjà établit par la Commission de codification, l'objectif étant de proposer un premier travail au printemps 2018 pour transmettre le texte au Conseil d'Etat avant l'été."

Le plan d'attaque

L'autre chantier majeur de la simplification et de la dématérialisation des marchés publics est bien sûr le plan de transformation numérique de la Commande Publique. Construit en juillet 2015 après consultation de l'ensemble des acteurs de la dématérialisation, il comprend 19 actions et s'articule autours de 5 enjeux :

- la mise en place d'une gouvernance lisible

- la simplification des usages

- le développement des échanges d'informations tout au long de la durée de vie du contrat

- le renforcement de la transparence de la commande publique

- le développement d'un système d'archivage électronique sûr, cohérent et accessible

"Actuellement en cours de validation par les ministres, ce plan a pour objectif principal la diminution des coûts et la simplification des démarches", annonce laure Bédier.

Lire la suite page 2 - Après le MPS, le DUME!