Mon compte Devenir membre Newsletters

Des accessoires indispensables pour améliorer le bien-être au bureau

Publié le par
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?

Max Blanquart, Directeur des Ventes Mobilier pour Office Depot® et François Stévignon, kinésithérapeute auteur d'En finir avec le Mal de dos (ed. Kero), confrontent leurs points de vue sur les accessoires ergonomiques qui bouleversent le quotidien de vos équipes.

Des accessoires indispensables pour améliorer le bien-être au bureau

Dans quel état d'esprit faut-il aborder, selon vous, la question du choix des accessoires ergonomiques à intégrer dans l'espace de travail du collaborateur ?

MB : Je pense que la première réalité à accepter, c'est que si l'on ne possède pas de bons outils, il est impossible d'être efficace. Et s'il y a un outil qui en matière d'ergonomie est loin d'être accessoire, c'est bien le siège de bureau. On le choisira le plus ergonomique possible, ce qui d'ailleurs ne signifie pas le plus cher, mais avec le plus de réglages permettant l'adaptation à la morphologie et au poste de travail. Mais vous avez raison de parler " d'accessoires " car il en existe une multitude : repose-poignet, porte-copies, support élévateur d'écran, élévateur de PC portable, repose-pieds ; tous permettent de limiter l'apparition de TMS (Troubles Musculo-squelettiques). L'éclairage d'appoint sur le bureau est aussi d'une grande utilité. De plus en plus d'entreprises adoptent également les bureaux assis-debout et les utilisateurs les plébiscitent !

FS : A mon sens, il faut tout mettre en oeuvre pour inciter les collaborateurs à avoir une bonne posture de travail. Je m'amuse souvent à dire qu'il faut les aider à se tenir droit comme un S, car la forme naturelle de notre colonne vertébrale est bien celle du S. Pour cela, il faut organiser l'espace de travail de façon à ce que l'utilisateur puisse porter son regard de manière à se redresser. Avachi, il fait souffrir ses lombaires. Trop droit, ce sont les cervicales qui trinquent. La bonne posture est donc conditionnée par deux éléments clés : l'assise et la hauteur de l'écran. On optera des lors pour des sièges et des bureaux adaptés mais la position finale pourra être affinée en recourant à des rehausseurs pour écrans par exemple. Les collaborateurs étant toujours plus nomades, ils utilisent souvent des ordinateurs portables dont l'écran très bas, oblige à baisser le regard, nuisant ainsi aux cervicales.

Le choix du siège est déterminant. Quels conseils donneriez-vous à un chef d'entreprise soucieux de fournir le meilleur équipement possible à ses collaborateurs ?

MB : Certaines fonctions de base sont essentielles comme : le réglage en hauteur de l'assise, le dossier inclinable avec soutien lombaire, le réglage du retour du dossier, la synchronisation du mouvement de l'assise avec celui du dossier, la possibilité d'adapter la hauteur des accoudoirs ou la profondeur d'assise. Mais il ne suffit pas de choisir un fauteuil très ergonomique et doté de nombreux réglages. Il faut aussi accompagner les collaborateurs dans l'utilisation des fonctions ajustables à bon escient. Nos commerciaux de terrain sont là pour ça ! Nous avons également produit récemment une vidéo - mode d'emploi très détaillée pour expliquer le bon usage de ces sièges à l'ergonomie très étudiée et qui est disponible sur http://officedepot.catalogue-interactif.com/tuto-siege-ergonmique.mp4

FS : L'assise réglable est évidemment un prérequis indispensable mais il faut accorder beaucoup d'attention au dossier qui joue un rôle éminent dans la posture du collaborateur. Je pense qu'il faut se méfier de la sensation de confort immédiat. Lorsque l'on essaie un siège, on ne s'y installe que quelques minutes et un confort immédiat n'est pas une garantie de confort à long terme. Un siège trop mou, trop englobant peut finalement causer davantage de dommages à long terme. En termes d'offres, les sièges permettant le travail assis-debout (les cuisses formant un angle à 45° par rapport à la colonne vertébrale) se multiplient c'est une excellente chose. Mais l'idéal est encore de miser sur des sièges et des bureaux qui permettent de changer de position de temps à autres. Les équipements dont la hauteur est ajustable sont très pertinents.

Est-il vraiment possible de satisfaire tout à la fois besoin d'ergonomie et exigences esthétiques, lorsqu'il est question d'améliorer le bien-être au travail ?

MB : On ne peut nier que l'esthétique contribue au bien-être au travail. Arriver dans un cadre de travail au design étudié, recherché, c'est évidemment agréable. Mais il faut encore réaliser les bons arbitrages et ne pas perdre de vue que l'essentiel demeure la santé et le bien-être physique des collaborateurs. Mais concilier esthétique et ergonomie est tout à fait réalisable !

FS : Se laisser guider par les seules considérations de design, est une très mauvaise idée. Cependant, les designers ont beaucoup évolué sur les questions liées à l'ergonomie et à la prévention des troubles musculosquelettiques. Il est désormais plus simple de concilier esthétique et posture adaptée. Mais à la fin, c'est bien la santé qui doit primer, lors du choix !

Découvrez comment un environnement de travail sain augmente la productivité de vos salariés !