Mon compte Devenir membre Newsletters

Chronotruck ou le "Uber" du transport routier vient de lever 3,5 millions d'euros

Publié le par

Chronotruck, plate-forme spécialisée dans le transport routier BtoB, vient de réaliser une levée de fonds de 3,5 millions d'euros. Avec à la clé, des ambitions en terme d'offres pour les grands donneurs d'ordre.

Chronotruck ou le 'Uber' du transport routier vient de lever 3,5 millions d'euros

Géolocaliser en temps réel les camions à vide pour transporter ses marchandises. C'est ce que propose Chronotruck, place de marché de fret routier à destination des expéditeurs et des transporteurs, sorte de Uber du transport routier. Grâce à sa plate-forme et son appli, Chronotruck géolocalise en temps réel les camions disponibles et propose aux entreprises proches de les charger pour expédier leurs marchandises.

Le "Uber" du transport routier

Le principe? Une entreprise met en ligne sa demande de transport sur la plate-forme. Cette offre est ensuite envoyée à l'ensemble des transporteurs. Le premier à y répondre et à être validé par l'entreprise demandeuse réalise le transport. Et au final, Chronotruck encaisse 15 à 18% du prix de la prestation. Le bordereau signé par le client à la réception déclenche la facturation. Autre élément : les clients ont la possibilité de noter les prestataires.

Lancée officiellement en 2016, Chronotruck se présente comme une plate-forme transactionnelle web et mobile pour une mise en relation entre transporteurs et entreprises dans le BtoB. Mais il est aussi commissionnaire de transport. Aujourd'hui, la plate-forme revendique 1400 transporteurs et près de 500 clients actifs avec un volume d'environ 1000 palettes par semaine. Autre point positif avancé : l'impact écologique, car Chronotruck réduit le nombre de camions qui roulent à vide sur les routes.

Se connecter aux ERP pour anticiper les demandes de transport

Pour accélérer son développement, Chronotruck vient de réaliser une levée de fonds de 3,5 millions d'euros. "Cette levée de fonds nous permettra d'industrialiser notre démarche commerciale mais aussi d'amener du développement informatique. Nous souhaitons développer un outil informatique qui permettrait de se connecter aux ERP des grands donneurs d'ordre pour mieux anticiper les besoins en transport", explique Rodolphe Allard, co-fondateur de Chronotruck. Toujours selon le co-fondateur de Chronotruck, cette levée de fonds permettra aussi de "doubler le nombre de transporteurs sur le territoire national et surtout atteindre plusieurs milliers d'entreprises expéditrices d'ici à 12 mois. Car, nous ambitionnons d'ici 12 à 18 mois de nous ouvrir à l'Europe en commençant par l'Allemagne, avant la Belgique, l'Italie, l'Espagne, ....".

L'ambition de Chronotruck est de devenir le leader européen de la réduction des trajets à vide pour les transporteurs et la plateforme de référence en matière de commandes de transports pour les expéditeurs, détaille un communiqué du groupe. "Si on compare avec les chauffeurs VTC estimés entre 20 à 25 000 en France avec les chauffeurs routiers (près de 380 000) qui rechargent 1 à 5 fois par jour, cela représente a minima un potentiel qui est 20 fois plus important que les VTC...", s'enthousiasme Rodolphe Allard de Chronotruck.

Si les demandes de transport traitées par Chronotruck sont ponctuelles, peut-on imaginer externaliser le transport de ses marchandises? "C'est une possibilité", estime le co-fondateur de Chronotruck et de citer l'exemple de la start-up américaine Convoy qui a signé en 2016 un contrat avec le géant Unilever pour le transport de ses marchandises.