[Tribune] Les 5 avantages mesurables de l'eProcurement

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Les 5 avantages mesurables de l'eProcurement

Quels sont les principaux indicateurs d'analyse de la rentabilité qui peuvent être présentés au Top Management de l'entreprise ? Il y en a cinq qui sont prévisibles et peuvent être mesurés au fil du temps pour atteindre les résultats commerciaux souhaités.

  • Imprimer

Bien que de nombreuses entreprises soient aujourd'hui assez matures dans les domaines de la supply chain et de la gestion des flux de facturation fournisseurs, il est très rare que le ROI initial d'un investissement dans les technologies P2P puisse être entièrement justifié. Le principal défi pour la plupart des grandes organisations est que l'analyse de la rentabilité repose souvent sur des hypothèses dans un environnement commercial en constante évolution et donc difficile à prévoir. Quels sont les principaux indicateurs d'analyse de la rentabilité qui peuvent être présentés au Top Management de l'entreprise ? Il y en a cinq qui sont prévisibles et peuvent être mesurés au fil du temps pour atteindre les résultats commerciaux souhaités.

1. Conformité accrue

Le premier est le respect des achats effectués auprès des fournisseurs sous contrat. Pour autant, toutes les factures non liées aux bons de commande ne sont pas des dépenses non conformes. De nombreuses catégories (généralement 40 % des dépenses) sont correctement commandées par le biais d'autres canaux d'achat plutôt qu'avec une commande classique. Une analyse des dépenses appropriée doit être effectuée pour l'analyse de rentabilité afin d'obtenir une base de dépenses éprouvée par sous-catégorie. En fonction du plan d'augmentation des dépenses qui fait référence à sa stratégie de canal d'achat et en fonction de son processus d'intégration des fournisseurs et des contrats, l'entreprise pourra définir ses dépenses supplémentaires sous contrôle et évaluer les économies correspondantes. Des indices de référence prudents de 4 à 6 % des dépenses supplémentaires sous contrôle peuvent être mesurés en tant qu'économies de conformité contractuelle.

2. Efficience et efficacité

Comparées à la conformité contractuelle, l'efficience et l'efficacité peuvent être plus facilement prédites. Néanmoins, il faut mener une enquête détaillée et une analyse comparative afin d'assurer une configuration harmonisée de son département achat. C'est la raison pour laquelle de nombreux business cases sont diluées. Les organisations ont tendance à s'en tenir aux anciens modèles avec la conviction que la simple utilisation de nouvelles technologies avec des structures et des processus hérités se traduira par des résultats positifs. Pour mener un business case, les organisations doivent repenser leur taille et leur niveau de compétence dans leur département achat. En outre, les dépenses tactiques non gérées devraient être considérées comme une opportunité importante de réaliser des économies.

3. Stratégie de canal d'achat

Pour être efficace, une entreprise doit avoir une bonne stratégie d'achat. Cela signifie définir la façon dont elle effectue les achats par dépense ainsi que le montant des transactions par sous catégorie et par pays. Déployer des marketplaces privées ou public est nécessaire mais ne va pas suffir pour achever votre objectif d'automatisation. Des canaux d'achat intelligents sont nécessaires, tels que des formulaires de fournisseurs et des demandes de vérification de prix. Dans de nombreux cas, les grandes entreprises sont confrontées à des niveaux de maturité différents selon les pays. Les benchmarks permettent aux organisations de trouver la bonne configuration de canaux d'achat dès le départ, ce qui constitue également la base de la planification de l'activation des fournisseurs. On peut ensuite mettre en place une démarche automatisée efficiente. Un objectif de taux d'automatisation typique se situe entre 70 % et 90 % selon son point de départ.

Lire la suite en page 2: Approvisionnement opérationnel plus simple - Meilleure qualité et précision des bons de commande

Bruno Laborie, Tradeshift

Sur le même sujet

Cybersécurité prescriptive pour l'Etat de Virginie
IT / Digital
Cybersécurité prescriptive pour l'Etat de Virginie

Cybersécurité prescriptive pour l'Etat de Virginie

Par la rédaction

Atos, spécialiste de la transformation digitale, décroche un contrat pluriannuel avec l'agence informatique de l'Etat de Virginie de fournitures [...]

Le big data au service des due-diligences
IT / Digital
Le big data au service des due-diligences
Sikov - Fotolia

Le big data au service des due-diligences

Par Camille George

Pour répondre aux exigences de la loi Sapin II en matière de suivi fournisseur et de gestion des risques, il apparaît désormais nécessaire d'automatiser [...]

Les 10 points à aborder lors d’une démo d’un SI Achats
IT / Digital
Determine
Les 10 points à aborder lors d’une démo d’un SI Achats

Les 10 points à aborder lors d’une démo d’un SI Achats

Par Determine via Marketme

Participer à une démo d’un SI Achats peut s’avérer particulièrement éprouvant pour un professionnel des achats. Cet outil est clef pour notre [...]

Michelin automatise ses activités de sourcing à l'international
IT / Digital
Michelin automatise ses activités de sourcing à l'international
Fenton - Fotolia

Michelin automatise ses activités de sourcing à l'international

Par la rédaction

Présent dans 55 pays, Michelin a choisi d'unifier ses processus de sourcing au niveau groupe pour gagner en efficacité opérationnelle et favoriser [...]

La rédaction vous recommande

La révolution du paiement sans carte !
La révolution du paiement sans carte !

La révolution du paiement sans carte !

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]