En ce moment En ce moment

La SNCF retient l'éditeur Saaswedo pour sa flotte mobile

Publié par le - mis à jour à
La SNCF retient l'éditeur Saaswedo pour sa flotte mobile

La SNCF a confié la gestion de l'ensemble de sa flotte mobile, soit près de 100.000 actifs terminaux et SIM, au jeune éditeur français de logiciels de gestion actifs IT et Télécom Saaswedo.

  • Imprimer

Le saviez-vous? Le parc mobile de la SNCF est l'un des plus grands de France avec plus de 100.000 terminaux et SIM, sur l'ensemble de ses trois établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC).

Cette dernière vient de confier la gestion de l'ensemble de sa flotte mobile au jeune éditeur français Saaswedo suite à un appel d'offres lancé en 2016. Un choix motivé par sa volonté d'"ouvrir la voie aux usages de demain", selon le communiqué. Mais aussi, le témoignage d'un "engagement de la SNCF auprès des PME et du tissu économique français", pour Raphaël Perret, du service achat IT de la SNCF.

Plus de 100 000 terminaux

"L'objectif était clair : mieux connaître nos utilisateurs et leurs usages au quotidien pour être capable de leur pousser demain les services dont ils auront vraiment besoin, ni plus ni moins. Ce projet était l'occasion de faire un vrai focus sur l'usage, en termes de télécommunication, mais aussi au niveau de tout l'écosystème du système d'information", explique Guillaume Leclerc, qui a été en charge du projet à la DSI à la SNCF.

Le changement semble révolutionnaire : "A l'époque, nous n'avions qu'un seul client interne, le métier de la Traction (tous les métiers de conduite de train, ndlr) avec un périmètre de 15 000 lignes GSM mono-opérateur. Depuis, les smartphones sont devenus la norme et offrent à tous nos métiers des usages complètements nouveaux : ce sont progressivement plus de 100 000 lignes multi-opérateurs et multi-entités qui sont devenues concernées. Il nous fallait donc un outil, des processus et une gouvernance renouvelés de ce très précieux actif mobile", détaille Guillaume Leclerc.

Saaswedo ou le choix d'une PME française

Agilité, force de frappe, ... les nombreux atouts de Saaswedo ont marqué les esprits à la SNCF. Ainsi, l'éditeur a relevé le défi de la migration de l'intégralité des lignes métiers sur le nouvel outil, en l'espace de seulement 4 mois. Le tout en formant plusieurs centaines de gestionnaire de flottes en parallèle.

"C'est phénoménal de la part de Saaswedo d'avoir réussi à gérer ainsi cette réversibilité sur plus d'une demi-douzaine d'entités, chacune avec leur mode de fonctionnement, pour fédérer le tout dans un outil commun et commencer à faire converger les processus", estime Guillaume Leclerc. Saaswedo propose une offre intégrée de bout en bout qui va du logiciel jusqu'à la cellule centrale permettant de gérer les demandes des utilisateurs au quotidien.

Autre motif de satisfaction mis en avant par SNCF : la franchise des échanges. "Face à ses concurrents, Saaswedo a fait la différence par sa transparence. L'entreprise a été claire sur les enjeux que représentait ce contrat en termes d'investissement. Elle a aussi su "dire non" et proposer de nouvelles solutions à nos problématiques. J'ai aussi été impressionné par l'outil de simulation financière mis en place qui a apporté une réelle visibilité sur tous les mécanismes importants pour nos deux entreprises", décrit Raphaël Perret, du service achat IT de la SNCF. Enfin, les salariés de la SNCF ont été intégrés très en amont du projet, en participant aux soutenances et en testant les maquettes.

De son côté, l'éditeur français, qui s'est aussi installé aux Etats-Unis depuis quelques mois, voit dans le projet mené avec SNCF "un catalyseur de sa capacité d'innovation"."Notre outil étant en mode SaaS, tout ce que nous avons créé et amélioré en travaillant avec SNCF, profite aujourd'hui à nos autres clients", confirme Gilles Mezari, directeur associé de Saaswedo.


La rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

IT / Digital

Par Stéphanie Marius

Demande d'une réglementation sur les cryptoactifs, fin des ICO sauvages et des intermédiaires dans le processus de paiement... Retour sur les [...]