En ce moment En ce moment

TDA 2018 - Martin de Neuville ou le passionné d'une fonction "qui peut avoir un impact considérable sur le business"

Publié par le - mis à jour à
TDA 2018 - Martin de Neuville ou le passionné d'une fonction 'qui peut avoir un impact considérable sur le business'

Après avoir structuré la direction achats de Pierre et Vacances-Center Pars, Martin de Neuville la positionne aujourd'hui comme un véritable business partner apporteur de valeur et mise notamment sur l'innovation et l'entrepreneuriat.

  • Imprimer

Martin de Neuville est un homme discret. Mais une fois branché sur la fonction achats, ses évolutions, sa valeur ajoutée, il est intarissable. "C'est vraiment une fonction riche, complète, qui peut avoir un impact considérable sur le business. Il y a encore beaucoup à faire: le potentiel est illimité. Et il n'y a pas de frontière. En outre, il y a une part d'initiative considérable". C'est d'ailleurs ça qui l'a retenu aux achats, fonction à laquelle il ne se destinait pas forcément, et qui le pousse à la promouvoir. Il est actif dans la profession, notamment au sein de l'ADRA, dont il est le vice-président.

Après l'ESSEC, il est entré chez Arthur Andersen (Accenture). Il rejoint ensuite Givaudan (leader mondial des parfums et arômes pour l'industrie) en 1989. Il aurait peut-être pu devenir un nez.... car Martin a la capacité de reconnaître très vite le parfum que vous portez et de mettre un nom dessus. Mais non, il est entré dans ce groupe comme assistant du président "qui avait besoin de structurer sa société dans un contexte de forte croissance du business". De 1990 à 1994, il est parti au Japon en tant que directeur de la division parfum avant de revenir en Europe pour créer une direction achats, qualité et supply chain, avec la mission de structurer le sourcing, la qualité et l'approvisionnement des palettes de matières premières utilisées dans les 5 centres mondiaux de création et de production. Après 4 ans, Martin revient dans le conseil en stratégie, chez Roland Berger en tant qu'associé dans les secteurs distribution et grande consommation. C'est à l'occasion d'une mission qu'il a trouvé sa nouvelle maison: Pierre et Vacances - Center Parcs. Le groupe venait de décider de mettre en place une stratégie de synergies pour rapprocher ses marques. Entré en 2008 comme directeur délégué au tourisme, "je travaillais avec le CEO Tourisme à la définition et la mise en oeuvre de synergies dans les domaines aussi variés que : le commercial, internet, les achats et l'informatique", il devient, en 2010, directeur des achats.

La première étape a été de structurer et d'assoir la crédibilité des achats dans l'entreprise. S'appuyant sur sa bonne connaissance du business et des opérationnels, il va d'abord s'attacher à créer une bonne relation de confiance entre les équipes achats et les business lines pour rendre le bon service et accélérer les projets d'économies. En parallèle, il refond l'équipe et renforce les systèmes d'information. Enfin, le périmètre des achats est étendu à l'ensemble de la construction / rénovation.

La deuxième étape permet, à partir de 2013, de mettre la direction achats en position "de contribuer au business de façon décisive via l'innovation". Des projets voient le jour avec des startups, comme pour suivre la qualité des fournisseurs ou travailler sur la digitalisation du parcours client. La direction achats devient apporteuse de valeur et affirme son rôle de business partner. Un premier point clé de cette deuxième étape : la RSE. Un engagement fort pour lui, qui adhère pleinement à une volonté groupe. "Nous avons une vocation territoriale et notre politique achat se doit de la refléter. Nous sommes fiers d'avoir obtenu en 2016 le Label Relations Fournisseurs Responsables" . Un deuxième axe de travail important: le digital. Dans le cadre du plan dédié, "nous avons regardé tous les domaines achat et envisagé ce qui pouvait être digitalisé. Nous avons tout mappé et fait des choix". Un 3e chapitre de travail est lié aux obligations légales : lois devoir de vigilance et loi Sapin II. "Nous avons mis en place un certain nombre de dispositifs: matrice de matérialité, cartographie des risques, dispositif d'alerte, etc.".

Lire la suite en page 2: 'Valoriser nos savoirs et nos actifs pour devenir un centre de profit"


no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet