En ce moment En ce moment

Les défaillances d'entreprises à leur plus bas niveau depuis 2008

Publié par le | Mis à jour le
Les défaillances d'entreprises à leur plus bas niveau depuis 2008

Un peu plus de 53 000 entreprises ont déposé le bilan en un an à fin janvier 2018, soit le plus bas niveau depuis 2008. Tel est l'enseignement majeur d'une étude rendue publique par Coface, mercredi 6 mars 2018. Le secteur de la construction est celui qui tire le mieux son épingle du jeu.

  • Imprimer

Le nombre de défaillances d'entreprises en France continue de reculer en ce début d'année. La baisse s'établit à 8,3% sur un an à fin janvier 2018 pour un total de 53 414 entreprises. Cette bonne performance s'inscrit dans un contexte de raffermissement de la croissance en 2017 (à 2 %). Le nombre de défaillances s'est ainsi établi à son plus bas niveau depuis octobre 2008.

Les créations en forte hausse

En ligne avec la conjoncture économique particulièrement favorable, les créations d'entreprises, de leur côté, sont en forte hausse (+7,2 % sur un an en janvier 2018). Elles s'élèvent à 356 000 unités - hors autoentrepreneurs - soit un niveau plus élevé qu'avant-crise (340 686 créations en août 2008).

Si l'ensemble des secteurs a bénéficié du dynamisme de l'activité et a enregistré un recul des défaillances, le secteur de la construction tire son épingle du jeu, contribuant pour moitié à la diminution totale constatée.

D'autres secteurs, comme les services aux particuliers, l'automobile ou l'habillement, bénéficient toujours du dynamisme de la consommation des ménages, portée notamment par la baisse du taux de chômage, l'environnement de taux d'intérêt faibles et de niveaux de confiance élevés

Toutes les régions françaises profitent de cette embellie, y compris l'Île-de-France, qui avait enregistré quatre années consécutives de hausse des défaillances. Si les très petites entreprises (TPE) ont vu leur situation s'améliorer, les autres ont été encore plus dynamiques, tirant à la baisse le coût des défaillances, tant en termes financiers qu'en termes d'emplois.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Pourquoi les commerciaux n'arrivent plus à comprendre les acheteurs
Ecosystème
Pourquoi les commerciaux n'arrivent plus à comprendre les acheteurs
©Stocked House Studio - stock.adobe.com

Pourquoi les commerciaux n'arrivent plus à comprendre les acheteurs

Par Aude David

Les acheteurs changent plus vite que les commerciaux, c'est pourquoi ceux-ci ont de plus en plus de mal à comprendre leurs interlocuteurs et [...]

[Tribune] Entreprise étendue = risques étendus
Ecosystème
[Tribune] Entreprise étendue = risques étendus
bounlow-pic - Fotolia

[Tribune] Entreprise étendue = risques étendus

Par Estelle Bouquet et Benjamin Bouffard, Gras Savoye Willis Towers Watson France

Au-delà  des catastrophes naturelles, les entreprises sont exposées à de multiples risques. Notamment la conformité de leurs partenaires. L'autre [...]

Système définitif de TVA : enfin une réalité ?
Ecosystème
Système définitif de TVA : enfin une réalité ?
Daniel Ernst - Fotolia

Système définitif de TVA : enfin une réalité ?

Par Mojca Grobovsek, Ayming

Cette réforme risque d'être un nouveau coup dur pour les entreprises qui devront encore une fois remettre à plat leurs process de facturation [...]