En ce moment En ce moment

Transport et logistique : Lyreco est un adepte du GNV

Publié par le - mis à jour à
Transport et logistique : Lyreco est un adepte du GNV

"Ce carburant permet de réduire de 50% les émissions d'oxyde d'azote et de 90% les émissions de particules fines, il est 30% moins cher que le gasoil, dispose de performances comparables à l'essence ou au diesel et offre des moteurs plus silencieux", explique le directeur logistique de Lyreco France

  • Imprimer

Un peu plus d'un an après l'ouverture de la station de gaz naturel pour véhicules (GNV) de Digoin, réalisée en partenariat avec les transporteurs Rave et TC-Transports, Lyreco, (distribution de produits et de services pour l'environnement de travail), dresse un bilan plus que positif de sa politique de livraison durable et appelle l'ensemble du secteur à relever les défis des carburants écologiques. "Les avantages du GNV ne sont plus à démontrer", explique Daniel Dendievel, directeur logistique de Lyreco France. "Ce carburant permet de réduire de 50% les émissions d'oxyde d'azote et de 90% les émissions de particules fines, il est 30% moins cher que le gasoil, dispose de performances comparables à l'essence ou au diesel et offre des moteurs plus silencieux. C'est une voie que nous sommes ravis d'avoir pris et sur laquelle nous continuerons d'avancer pour assurer des livraisons toujours plus responsables et écologiques."

Lyreco, qui livre 55 000 colis chaque jour, a fait de sa transition énergétique une priorité sur le long terme. Depuis 2012, le chargeur a mis en place une politique de développement du GNV qui va dans le sens de ses engagements écologiques, mais qui cherche également à anticiper les normes de livraison de plus en plus drastiques en centre-ville notamment avec les mesures annoncées par la Maire de Paris interdisant la circulation des diesels à horizon 2020. C'est ainsi qu'entre 2011 et 2017, Lyreco a affiché une réduction de 17% de ses émissions globales. Le distributeur, premier sur son activité en nombre de véhicules verts, s'est doté, au cours des cinq dernières années, d'une flotte fonctionnant au gaz naturel, atteignant aujourd'hui 50 véhicules. Fin 2016, la société a lancé une initiative inédite avec l'ouverture de la première station GNV de Bourgogne, en partenariat avec les transporteurs Rave et TC-Transports, dans le but de contribuer au maillage du GNV en France. "La motorisation des poids lourds au gaz reste la technologie de substitution au diesel à la fois la plus performante et la plus propre. L'État a confirmé son implication avec la promesse du gel de la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur 5 ans, ce qui nous encourage à continuer le développement de notre flotte", assure Jean-François Cassier, directeur général de TC-Transports.

Pour autant, le pari du GNV n'est pas encore totalement réussi. Si les stations se multiplient avec des acteurs comme Air Liquide ou Total Access, les transporteurs sont confrontés à un manque de choix de véhicules capables de répondre aux besoins d'autonomie et de capacité de charge. Il est également difficile de trouver des chauffeurs pour les tracteurs dont les réserves de gaz doivent être positionnées derrière la cabine, au détriment du confort. Enfin, qui dit nouvelle technologie dit manque d'expertise et de techniciens qualifiés pour solutionner les pannes rapidement."Les avantages du GNV ne sont plus à démontrer", explique Daniel Dendievel, directeur logistique de Lyreco France.

la rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet