45% des directeurs achats imaginent une plateforme collaborative à l'image de Facebook

Publié le par

Les directions achats souhaitent une plus grande ouverture des fonctionnalités collaboratives des outils e-achats souvent réduite à la communication interne. Avec un objectif : favoriser l'innovation. C'est ce que met en évidence la dernière enquête d'Ivalua.

45% des directeurs achats imaginent une plateforme collaborative à l'image de Facebook

A quels besoins les fonctionnalités collaboratives e-achats répondent-elles exactement? Quelles sont les attentes des directions achats en matière d'outils collaboratifs? Quels sont les freins à l'adoption de ces outils?

Autant de questions auxquelles tente de répondre l'étude Tendances achats intitulée "outils achats et fonctionnalités collaboratives" d'Ivalua*, spécialisé dans les logiciels e-achats.

Des outils e-achats réduits à la communication interne

Les fonctionnalités collaboratives sont encore très largement considérées comme des outils de communication interne. Ainsi, pour 71% des acheteurs les fonctionnalités collaboratives de ces outils e-achats servent avant tout à communiquer sur les best practices auprès des acheteurs en interne. Mais également à communiquer avec les autres départements dans une entreprise décentralisée (63%) ou encore partager les information sur les fournisseurs en interne (54%).

Pour Ivalua, le défi est de réussir à décloisonner ces fonctionnalités en partageant des informations comme la notation des fournisseurs non seulement entre acheteurs mais également avec les autres directions de l'entreprise impliquées dans les actes d'achats.

D'après les résultats de l'enquête, les directions achats sont favorables à l'ouverture de ces fonctionnalités à des acteurs externes, comme les fournisseurs afin de favoriser l'innovation (open in novation, crowdsourcing...) et aux acheteurs d'autres entreprises afin de partager l'information fournisseurs (évaluation de la performance des fournisseurs par exemple ).

Les directeurs achats interrogés cherchent avant tout un mix de fonctionnalitésdites standard (partage de documents : contrats-cadres, etc) (33%) et de fonctionnalités métier (forum, workflow et circuit de validation sur des demandes d'achats) (44%).

Vers un réseau social d'acheteurs?

A la question : à quel type de média social souhaiteriez-vous que votre espace de travail collaboratif achats ressemble? 67% du panel cite la plateforme www.planetinnov.com(plateforme web qui permet notamment de poster des besoins d'innovation ou d'amélioration ( crowd sourcing ou open innovation ) et de sélectionner les fournisseurs intéressés et pertinents pour le projet.

55% citent ww.tripadvisor.com afin d'évaluer, commenter et partager leurs expériences fournisseurs avec des acheteurs en dehors de leur entreprise. 45% imaginent un Facebook et 10% un outil du type chat Google Talk (GTalk).

D'autres citent www.commentcamarche.net. "Je poste des questions visibles par mes collègues afin qu'ils m'informent sur un sujet achat en particulier", témoigne un directeur achat interrogé.

Aujourd'hui, le principal frein à la mise en place d'outils achats collaboratifs est le manque d'adhésion interne (60%), mais aussi le fait que des outils sont déjà implantés au niveau groupe (45%). Enfin, la confidentialité des informations partagées (30%) est également avancée par les répondants.

* Le questionnaire Tendances Achats n°3 intitulé "Les fonctionnalités collaboratives des outils e - Achats" a été administré au format électronique (entre septembre et décembre 2013) et au format papier lors de l'évènement Ivalua On Air (15 octobre 2013) auprès de directeurs achats. Au total, 195 réponses ont été analysées.

L'intérim, une solution plébiscitée par les entreprises

2013, année noire pour le risque fournisseurs ?