Mon compte Devenir membre Newsletters

Le TCO du cornichon

Publié le par

Connaissez-vous le TCO du cornichon? Une cueillette difficilement mécanisable, un coût de main d'oeuvre élevé en raison de cette cueillette contraignante.... Décryptage par Le Jardin d'Orante, marque du Groupe Reitzel, qui veut se lancer dans le cornichon Made in France dès septembre 2016.

Le TCO du cornichon

On ne parle pas assez du TCO du cornichon... Cultiver le cornichon est difficile. Tout comme pour les cultures de fraises, la récolte est difficilement mécanisable. Aussi, beaucoup de personnes sont nécessaires dans les champs pour récolter chaque cornichon.

Une récolte exigeante

De plus, cette cueillette physique est exigeante : il faut passer plusieurs fois par jour sur chaque plant pour sélectionner les cornichons à la bonne taille. En effet, le fruit peut doubler de volume en une seule journée. Sans compter que le cornichon est très sensible aux conditions climatiques. Autant de facteurs qui font du cornichon

En 2016, Le Jardin d'Orante, marque du Groupe Reitzel, veut développer à grande échelle la filière agricole du cornichon en France et faire du cornichon "Made in France". Pour relever ce défi, la marque choisit de travailler main dans la main avec deux agriculteurs motivés, dans le cadre de partenariats durables, précise le communiqué du groupe.

Un cornichon "Made in France"

Les frais industriels et de main d'oeuvre, sur une production encore réduite, sont deux fois plus importants. En parallèle, le prix au kilo de la matière première est cinq fois supérieur à celui du cornichon importé d'Inde. Cela est principalement dû aux contraintes d'une récolte non mécanisable qui implique un coût élevé de la main d'oeuvre chez les agriculteurs. Afin de pouvoir proposer le produit à un prix accessible en magasin et relancer la filière française du cornichon sur le long terme, Le Jardin d'Orante a choisi de réduire significativement sa marge sur ces produits.

"Aujourd'hui, nous souhaitons aller encore plus loin avec le Jardin d'Orante afin de construire en France une belle histoire basée sur une relation tripartite, saine et équitable, entre l'agriculteur, l'industriel et le distributeur. Un projet ambitieux qui s'inscrit dans la philosophie développée avec le Chef Marc Veyrat depuis 10 ans : proposer au plus grand nombre l'accès à des produits sains et gourmands ", explique Emmanuel Bois, directeur général France du Groupe Reitzel.