Mon compte Devenir membre Newsletters

Sous-traitance automobile : Emmanuel Macron veut créer des champions français

Publié le par

Faire émerger des acteurs industriels plus solides, plus compétitifs, capables de titrer leur épingle du jeu sur le marché international. Telle est la mission qu'Emmanuel Macron a confié à une "task force automobile" de quatre experts.

Réunion de la Task force automobile autour d'Emmanuel Macron à Bercy le 24 mars 2015.

© Ministère de l'Economie de l'Industrie et du Numérique

Réunion de la Task force automobile autour d'Emmanuel Macron à Bercy le 24 mars 2015.


Depuis le 15 décembre 2014, Didier Banquy, Serge Catoire, Gérard Leclercq et Didier Sepulchre, qui bénéficient de l'appui de la plateforme de la filière automobile (PFA) et des services de Bercy, rencontrent les sous-traitants pour identifier des rapprochements et des consolidations.

Le 24 mars, les quatre experts étaient réunis dans le bureau du ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique pour rendre compte de la première étape de leur mission : contacter les constructeurs et les grands équipementiers pour centraliser, sous le sceau de la confidentialité, des informations concernant leur recours à la sous-traitance dans les métiers de l'emboutissage, de la fonderie, de la forge, de la plasturgie, de l'usinage et du décolletage, des moules, des outillages et machines spéciales.

En échangeant avec ces acteurs mais également avec les représentants syndicaux, la task force entend cibler les freins et les pistes de consolidation dont elle rendra compte en juillet prochain. Ses préconisations pourront alors être suivies d'effet grâce à la mobilisation des moyens du Fonds avenir automobile de Bpifrance (270 M€).

Pour en savoir plus sur ce sujet, aller sur le site du ministère de l'Economie pour lire l'article "Renforcement du dispositif de soutien à la filière automobile".