Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse achats (semaine du 21 au 25 novembre)

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de lire la presse cette semaine? Retrouvez dans cet article une sélection d'article en lien avec les achats.

Revue de presse achats (semaine du 21 au 25 novembre)

Le guide "L'achat public: une réponse aux enjeux climatiques"

Pour accompagner les acheteurs publics dans la prise en compte du développement durable et de l'environnement, le gouvernement a créé ce guide dédié, fruit du travail de différents professionnels du domaine (experts, acheteurs, opérateurs économiques). De manière didactique, il présente les outils techniques et juridiques existants pour prendre en compte la protection et la sauvegarde du climat dans les achats publics.

>> Découvrez et télécharger ici le guide "L'achat public: une réponse aux enjeux climatiques"

La région Normandie signe pour 40 trains Bombardier

Jeudi 24 novembre, Hervé Morin, président de la région Normandie, a signé l'acquisition, par l'intermédiaire de la SNCF, de 40 trains commandés au canadien Bombardier. Ils remplaceront à partir de 2020 les anciens trains corail des lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre. Dans son article annonçant cette signature, Le Monde souligne que "c'est la première fois, depuis la nationalisation des chemins de fer, en 1937, qu'une entité régionale prend en charge la gestion de lignes nationales." Une bonne nouvelle pour la SNCF, qui peinait à gérer ces lignes au matériel vieillissant. Les rames sortiront de l'usine française Bombardier de Crespin (Nord), et l'atelier de Sotteville, près de Rouen, devient le centre de maintenance de référence.

>> Lire l'article sur le site du Monde: "Quarante trains normands Intercités pour une petite révolution ferroviaire en France"

À quoi ressemble le tissu productif français?

Quelle est la répartition des entreprises françaises? Le site FinYear s'est penché sur cette question et a publié, le 18 novembre, un zoom sur les données les plus récentes sur la structure du tissu productif français. En 2013, la France comptait ainsi plus de 3,7 millions d'entreprises, dont 96% de microentreprises. Le nombre d'ETI s'élève à 5300, et celui de grandes entreprises à 274. Ces dernières dégageaient en 2013 un tiers de la valeur ajouté, et les ETI près d'un quart. Côté emploi, l'agrégat grandes entreprises + ETI regroupe près de 53% des emplois.

>> Lire l'article sur le site de FinYear: "Grandes entreprises et ETI : un rôle déterminant"

L'open data, source de services pour les entreprises

Le 15 novembre, l'Insee et Etalab ont ouvert la base de données Sirene, qui comprend 9 millions d'entreprises, à des développeurs, data scientists et divers porteurs de projets. L'objectif: s'appuyer sur ces données pour créer des services innovants. Pour Damien Tricoche, responsable technique au ministère, il s'agit d'améliorer la qualité du service public: "La base Sirene nous sert à identifier, sur une zone géographique touchée par une tempête par exemple, les entreprises qui pourraient en être victimes, par secteur d'activité. Ce ciblage permet à nos équipes de les contacter rapidement pour les indemniser, et ainsi limiter l'impact de la catastrophe sur leur activité. On peut même imaginer une application qui nous permettrait de prévenir les entreprises de l'imminence d'une catastrophe, pour qu'elles puissent l'anticiper. C'est une nouvelle conception du service public". Une initiative qui démontre l'immense potentiel de l'open data dans l'innovation. Rappelons que l'accès à la base Sirene sera totalement libre à compter de janvier 2017.

>> Lire l'article sur le site de la Tribune: "Open Data: la base Sirene, un trésor de données à explorer"

Les fournisseurs de Ferrero accusés de mauvaises pratiques

Le quotidien anglais the Sun accuse Ferrero de faire fabriquer ses jouets insérer dans les fameux Kinder Surprise par des enfants, en Roumanie. Selon l'article paru sur le site du Figaro, "les ouvriers roumains reçoivent les matériaux nécessaires à la confection des jouets d'une entreprise appelée Prolegis, un sous-traitant de Romexa SA".Des familles entières, enfants compris, participeraient ensuite à la fabrication, selon une interview filmée publiée dans l'article du Sun. Du côté de Ferrero, un porte-parole a rappelé qie le groupe exige de ses fournisseurs qu'ils respectent le code de conduite de la marque, qui interdit notamment le travail des enfants et impose que les employés touchent le salaire minimum local ou national. Le groupe a précisé qu'il allait "enquêter sur ces allégations afin de vérifier que le Code de conduite (de Ferrero) est strictement respecté".

>> Lire l'article sur le site du Figaro: "Les jouets des oeufs Kinder seraient fabriqués par des enfants roumains"

La rédaction