Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse achats (semaine du 19 au 23 décembre)

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de consulter les médias cette semaine? Retrouvez ici une sélection d'articles en lien avec les achats.

Revue de presse achats (semaine du 19 au 23 décembre)

Un robot logistique au service des e-commerçants

Exotec Solutions, une start-up créée en 2015, propose aux e-commerçants et distributeurs le robot Exo, un système complet et collaboratif de préparation de commandes au détail piloté par ordinateur. Cette première génération de robots permettrait également de doubler la vitesse de préparation de la commande. "Et la deuxième version qui devrait sortir en mars 2017 à l'occasion de salon IntraLogistique, sera encore plus performante", promet Romain Moulin, co-fondateur et CEO d'Exotec Solutions.

>> Lire l'article sur le site de l'Usine digitale: [Logistique] Exotec, portrait d'un robot 100% français qui facilite la vie des e-commerçants

Du bio dans les cantines: les députés disent définitivement oui

Les députés ont adopté, ce jeudi 22 décembre, l'inscription définitive de 40% de produits locaux et de saison dont 20% de produits bio ou en conversion en restauration collective d'ici à 2020, dans le cadre du projet de loi Egalité et citoyenneté. Cet amendement, porté par la députée EELV de Dordogne, Brigitte Allain, issu de sa proposition de loi visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation, permettra de fournir des repas de qualité au plus grand nombre et dans le même temps, de développer l'agriculture bio sur tout le territoire.

Dans la loi adoptée ce jeudi se trouvent deux amendements reprenant les deux dispositions phares de la proposition de loi n°3280 de Brigitte Allain, à savoir:

- introduction de 40% d'aliments durables (de saison, en circuits-courts, sous signes de qualité...) dont 20% de produits issus de l'agriculture biologique ou en conversion dans la restauration collective d'ici à 2020
- la prise en compte de l'alimentation durable dans la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) des entreprises.

>> Lire l'intégralité de l'article sur le site Puissance 2D

L'échec (partiel) de la fusion des centrales d'achats entre Auchan et Système U

Alors qu'ils rêvaient d'une alliance majeure, Auchan et Système U ont dû se contenter d'un rapprochement à minima. Leurs ambitions initiales ont en fait été douchées par les exigences intenables de l'Autorité de la concurrence. Invité ce lundi sur BFMBusiness, le dirigeant de Système U, Serge Papin, est longuement revenu sur cet échec partiel qui aura marqué l'année 2016.

>> Regarder la vidéo sur le site de BFMBusiness : Pourquoi la grande alliance entre Auchan et Système U a fait pschitt

Le top 10 des avantages sociaux dans la Silicon Valley

Congés à discrétion pour les jeunes parents, des journées de travail dédiées au bénévolat, un budget annuel de 2000 dollars par employé pour voyager, une pension pour les veufs des salariés décédés... Dans la Silicon Valley, les entreprises rivalisent d'imagination pour attirer les talents. Et les avantages sociaux sont en première ligne! Découvrez dans cet article le top 10 des avantages proposés par ces sociétés.

>> Lire l'article sur le site Elazz.com: "Top 10 des plus jolis avantages sociaux"

Découvrez les lauréats des Prix de l'innovation durable

Les prix Stratégies Logistiques Innovation Durable ont été remis le 13 décembre 2016 à l'issue de l'événement World Class Logistics, organisée par Premium Contact.

>> Lire l'article sur le site Strategielogistique.com: "Prix de l'innovation durable : les lauréats"

La ville de Paris dépense 700 000 euros en chocolats

Tous les ans, la Mairie de Paris passe commande de 125.000 boîtes de chocolats à une PME de l'Isère pour la somme de 700.000 euros, pour les offrir aux seniors.

La facture est suffisamment coquette pour que de nombreux fournisseurs se battent afin d'obtenir ce très beau marché public. C'est la PME familiale De Marlieu, installée en Isère, qui a obtenu ce contrat d'un an, renouvelable trois fois par tacite reconduction, en 2011 puis à nouveau en 2014. En cette période de très forte activité, ses effectifs passent de 15 à 80 salariés. Une bonne partie du remplissage des boîtes s'effectue encore à la main et, pour gagner les gros appels d'offre de puissants et riches clients, ce fabricant est irréprochable sur la provenance et la qualité de son cacao. Malgré la forte volatilité des cours de cette matière première, il n'utilise que du beurre 100% cacao. Et, autre facteur clé pour convaincre les décideurs qui lui passent commande, il a investi 4 millions d'euros dans une usine et des bâtiments exemplaires en matière de développement durable.

>> Lire l'article sur le site de Challenges: "La vérité sur la facture de 700.000 euros de chocolats de la ville de Paris"