Mon compte Devenir membre Newsletters

Une communication et une collaboration inefficaces coûtent cher aux entreprises

Publié le par

L'impact financier sur la productivité des entreprises d'une communication inefficace se chiffrerait en millions d'euros. En cause : des plateformes et applications de communication disparates qui manquent d'interopérabilité et grève le travail d'équipe.

Une communication et une collaboration inefficaces coûtent cher aux entreprises

Les entreprises françaises perdent en moyenne 9 100 € par an et par salarié à cause d'une communication interne inefficace. C'est ce que révèle l'enquête commanditée par Mitel,leader en communication d'entreprise, qui évalue l'impact financier d'un défaut de communication et de collaboration au sein des entreprises. "Cette étude met en lumière le coût exorbitant généré par une communication et une collaboration inadaptées, ainsi que la façon dont les entreprises de toutes tailles sont limitées artificiellement par des outils paradoxalement censées améliorer leur productivité", indique Bernard Etchenagucia, directeur général de Mitel France.

Ainsi, les employés français passent les deux tiers de leur journée (68%) à communiquer et à collaborer mais perdent 14% de ce temps en communication inefficaces. Pour réduire le temps perdu, les entreprises ont souvent recours à l'implémentation d'une multitude d'applications et d'outils inadaptés. Résultat : la communication est "brouillée", impactant le travail en équipe et de fait, la productivité de l'entreprise. Malgré l'essor de nouvelles applications d'entreprises capables de combiner collaboration, chat, vidéo et voix dans un flux de travail cohérent, le manque d'interopérabilité entre les plateformes continue de faire de l'e-mail le mode de communication par défaut. L'étude révèle que les Français consacrent 1 à 3 heures par jour à lire et à répondre à leurs e-mails. Le chat et la messagerie instantanée représentent quant à eux un véritable challenge pour les entreprise de part la variété des applications et leur incompatibilité. C'est sans doute pourquoi le chat reste peu utilisé : 64% des répondants l'utilisent entre 0 et 30 min par jour pour communiquer avec leur collègues même si 52% jugent cet outil très efficace.

Le nerf de la guerre est donc dans l'interopérabilité. L'utilisation par l'ensemble des salariés d'une interface offrant une véritable opérabilité avec les différentes plateformes et applications de l'entreprise est un enjeu majeur pour faire des économies de temps et d'argent et contribuerait en plus à aider les entreprises dans leur processus de transformation numérique.


La Génération Y fait comme tout le monde!

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'étude montre que dans les usages, la Génération Y ne se distingue pas de ses aînés dans ses choix de communication au travail. Le téléphone reste ainsi le moyen le plus souvent utilisé pour 41% des répondants de moins de 30 ans et 34% tous âges confondus. Puis viennent l'e-mail (22%) et les réunions face à face (22%) bien que ces dernières soient considérées comme le moyen le moins efficace avec un temps perdu estimé à 26%.