Mon compte Devenir membre Newsletters

Combien gagnent les acheteurs ?

Publié le par

Mal payés, les acheteurs ? L'enquête sur la fonction achats, réalisée en partenariat avec le cabinet Demos, fait le point sur leurs rémunérations. Part variable en berne, aucune évolution du fixe... tous ne sont pas logés à la même enseigne.

Combien gagnent les acheteurs ?

Les acheteurs aiment leur job ! Faire carrière dans les achats serait ainsi un choix délibéré pour 40 % des professionnels de l'achat, interrogés par Décision Achats et le cabinet de recrutement Demos, afin de profiter des opportunités d'évolution professionnelle - la moitié des services interrogés est rattachée à la direction générale -, mais aussi de perspectives salariales agréables.

Ainsi, 90,6 % des professionnels de l'achat affirment percevoir un niveau de rémunération brute supérieur à 26 000 euros annuels, et pour près de 46 % d'entre eux, leur salaire dépasserait même les 45 000 euros. Pas si mal ? Muriel Guillemot, consultante achats, qui a mené l'enquête relativise. "Nous ne notons pas d'évolutions positives de la rémunération par rapport à nos précédentes études. Pire, les salaires auraient même tendance à baisser." En cause, toujours selon l'expert, formatrice et business coach achats, "nous remarquons de plus en plus de salaires fixes et très peu de part variable dans la rémunération, en dehors des grands groupes".

45 % des acheteurs n'ont pas de part variable

Pour preuve, 44, 9 % des interrogés de cette étude 2 014 indiquent de ne pas avoir de part variable dans leur rémunération globale, quand 20,5 % percevraient entre 6 et 10 % de variable, si leurs objectifs sont atteints.

"Pour motiver un acheteur, la part variable est pourtant indispensable", martèle Muriel Guillemot, qui avance plusieurs raisons à cette absence. "Il y a bien sûr une volonté des entreprises à réaliser des économies, et cela passe par les salaires. Celles-ci préfèrent choisir des valeurs sûres, plutôt que des talents, plus chers."

Mais ce n'est pas tout : "Si l'acheteur est placé sous la direction générale, il percevra une part variable, ce qui ne sera pas le cas si celui-ci fait partie de la direction financière, explique la consultante achats, "car, dans ce cas-là, les achats ne sont pas toujours reconnus comme une profession".


Nous vous donnons rendez-vous chaque jour de cette semaine pour découvrir des nouveaux enseignements issus de ce baromètre sur la fonction achats mené en partenariat avec Demos. Lundi, nous avons constaté que les acheteurs aiment leur job et que les achats responsables gagnent du terrain. Mardi, nous avons fait le point sur les salaires et l'utilisation des logiciels d'achats. Demain, nous nous intéresserons à la gestion des risques et à l'innovation.