Mon compte Devenir membre Newsletters

Cherche acheteur : profil international - rémunération attractive (surtout si vous êtes un homme)

Publié le par

L'étude de l'Apec sur les salaires des cadres en 2015 est sortie. L'occasion de comparer le poids financier de ces acteurs clés de l'entreprise, fonction par fonction. En synthèse: les acheteurs sont privilégiés!

Cherche acheteur : profil international - rémunération attractive (surtout si vous êtes un homme)

Cherche acheteur : profil international - rémunération attractive (surtout si vous êtes un homme). Cette petite annonce vous interpelle ? Logique. Elle reprend les caractéristiques du "portrait robot" des acheteurs tel qu'il émerge d'une nouvelle étude réalisée par l'Apec. Portant sur les salaires des cadres, elle permet de comparer les fiches de paie de ces acteurs clés de l'entreprise, fonction par fonction. Un exercice qui réussit plutôt aux acheteurs...

Des salaires au dessus de la moyenne

En matière de salaire notamment, ces derniers se situent, avec 58k en moyenne par an tout compris (fixe + variable) sensiblement au dessus de la moyenne globale fixée elle à 55k par an. Autre élément de comparaison favorable aux acheteurs : la part variable de la rémunération. 58% des acteurs de la profession sont ainsi "incentivés" sur leur performance alors qu'à l'échelle de l'entreprise cette pratique ne concerne en moyenne que 49% de la communauté des cadres. Plus en détail, l'étude nous apprend que cette part variable prend la forme d'une prime sur objectif pour 52% des acheteurs. A titre de comparaison, les cadres, toutes fonctions confondues, ne sont que 39% à avoir la chance de voir leur salaire augmenté via le même procédé. Moins répandues, les commissions sur le chiffre d'affaires concernent tout de même 5% des acheteurs. Un score paradoxalement mauvais à la lueur de la moyenne des cadres toutes fonctions confondues, fixée à 9%.

Courbe de croissance et plafond de verre...

Autre enseignement phare de l'étude : la rémunération des acheteurs suit une courbe ascendante nette au fil de leur carrière. Avec, entre chaque extrémité, une amplitude constatée de 20 k par an. Un jeune acheteur de moins de 30 ans peut prétendre en moyenne à 39k par an ; un senior de plus de 40 ans à 59k. Une réalité qu'il faut hélas nuancer pour les femmes. Tous âges confondus, le contingent féminin de la profession ne peut prétendre en moyenne qu'à 47 k par an (contre 58k pour les hommes). Une négligence d'autant moins "anecdotique" que la profession est féminine à 37%.

Des acheteurs au profil international

Et derrière ces chiffres, quelle est la réalité du métier d'acheteur ? Pour 39% d'entre eux, il s'agit d'assumer un rôle de management évalue l'Apec. Un chiffre consistant avec la moyenne globale des cadres qui sont 41% à en faire de même. L'écart se fait en revanche beaucoup plus grand lorsqu'il s'agit d'évaluer la dimension internationale de la fonction. Une réalité pour 78% des acheteurs contre... 48% pour les cadres toutes fonctions confondues.


Consulter les résultats complets de l'étude en cliquant ici.