"La RSE est une priorité du plan stratégique de la direction des achats du groupe Société Générale"

Publié par le - mis à jour à
'La RSE est une priorité du plan stratégique de la direction des achats du groupe Société Générale'

"En matière d'achats, les ambitions du Groupe se traduisent, pour les catégories d'achat pertinentes, par la recherche systématique de produits ou services innovants à plus-value environnementale, en se fondant sur une analyse chiffrée des impacts environnementaux", explique Françoise Guillaume.

  • Imprimer

En décembre dernier, la Société Générale a annoncé "renforcer ses engagements en faveur du climat Contribution à hauteur de 100 milliards d'euros au financement de la transition énergétique entre 2016 et 2020" en communiquant sur ses objectifs : "Renforcement de la politique sectorielle environnementale et sociale (E&S) pétrole et gaz", "désengagement du secteur des sables bitumineux dans le monde et du pétrole en Arctique", "renforcement des standards Société Générale sur le respect des droits des populations autochtones", "réduction de 25% des émissions de CO2 par employé à horizon 2020" et "Rôle moteur dans le développement durable et bas carbone de l'Afrique".

Une démarche volontariste qui s'inscrit dans le prolongement des engagements pris lors de la COP 21 en faveur du climat, et qui vise à aligner les activités de la banque d'ici à 2020 sur la trajectoire de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) pour limiter à 2°C le réchauffement climatique. Comment les achats participent-ils à cet "effort de guerre". Nous avons rencontré Françoise Guillaume, directrice des achats du Groupe Société Générale.

Société Générale a annoncé renforcer ses engagements en faveur du climat - Quel "mandat" particulier les achats ont-ils reçu ? Comment sont-ils impactés par cet engagement groupe ?

La direction des achats accompagne l'ensemble des lignes métiers dans la gestion de leurs activités afin que le Groupe Société Générale, dans son ensemble, agisse et interagisse de façon responsable avec son environnement.

Le Groupe a pris de nombreux engagements volontaires en faveur du climat qui visent à inscrire l'action de la Banque d'ici à 2020 sur une trajectoire compatible avec un scénario climatique de réchauffement limité à 2°C. Dans ce cadre, Société Générale s'est donné pour objectif de réduire son empreinte carbone à hauteur de 25% de ses émissions de CO2 par employé à horizon 2020 (par rapport à 2014). Afin de permettre au Groupe d'atteindre ses objectifs, la direction des ressources et de l'innovation (regroupant les directions achats, immobilier, une partie des DSI et l'innovation) s'est fixée des ambitions RSE liées aux économies d'énergie et la réduction des déchets. En matière d'achats, ces ambitions se traduisent, pour les catégories d'achat pertinentes, par la recherche systématique de produits ou services innovants à plus-value environnementale, en se fondant sur une analyse chiffrée des impacts environnementaux.

Les critères RSE ont-ils été renforcés dans les appels d'offres ?

Société Générale met en oeuvre depuis 2006 une politique d'achats responsables impliquant une mobilisation de toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur (prescripteurs, acheteurs et fournisseurs). Cette politique repose sur la mise en oeuvre d'actions concrètes, incluant notamment l'intégration de critères environnementaux dans les appels d'offres lorsque cela est pertinent. Lors du lancement des appels d'offres, les fournisseurs sont évalués sur des critères concernant les caractéristiques environnementales des solutions qu'ils nous proposent.

Ces critères pèsent dans la composition de la note finale d'attribution de l'appel d'offres à hauteur minimum de 3% (sans limite de maximum) en fonction de la sensibilité des catégories d'achats aux risques RSE, et peuvent ainsi s'avérer déterminants dans l'attribution des marchés. Avec le lancement en 2016 de notre Positive Sourcing Program, cette pratique a été étendue à l'ensemble des achats pilotés par la direction des achats du Groupe. Notre objectif est de renforcer progressivement le poids des critères RSE et surtout d'étendre la pratique à l'ensemble de nos filiales en France et à l'international.

Lire la suite en page 2 : Comment les fournisseurs sont-ils évalués et "surveillés" ? / Les acheteurs sont-ils objectivés sur leurs achats durables et responsables ? Et à quelle hauteur ? / Comment cet engagement se traduit-il dans les achats d'énergie opérés par la Société Générale pour son propre usage ?

no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet

Un géant du FM est né
Workspace
Un géant du FM est né
Andrey Popov - Fotolia

Un géant du FM est né

Par la rédaction

Le français Atalian et le britannique Servest fusionnent. La nouvelle entité se hisse ainsi dans le top 5 mondial des entreprises de FM et accélère [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Workspace
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]

La rédaction vous recommande

La révolution du paiement sans carte !
La révolution du paiement sans carte !

La révolution du paiement sans carte !

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]