En ce moment En ce moment

Immobilier d'entreprise: la révolution numérique est en cours

Publié par le - mis à jour à
Immobilier d'entreprise: la révolution numérique est en cours
© ©frank peters - stock.adobe.com

Comment l'immobilier d'entreprise s'adapte-t-il à la révolution numérique? Espaces de travail intelligents, building information modeling, objets connectés... L'étude internationale Cordence-Oresys passe en revue ces évolutions.

  • Imprimer

Si les babyfoots fleurissent dans les open spaces, les exigences des collaborateurs en matière d'aménagement des bureaux vont au-delà d'un simple espace détente pour grands ados. 78% des jeunes de la génération Y voient la qualité du lieu de travail comme un critère-clé au moment de choisir son nouvel employeur, tandis que 71% des salariés utilisant des espaces de travail flexibles les considèrent comme des vecteurs d'engagement dans leurs activités (source Oresys). Face à ce nouveau rapport aux espaces de travail, l'offre d'immobilier d'entreprise apporte-t-elle une réponse adaptée?

La révolution numérique de l'immobilier est en marche

Le cabinet de conseil en management et transformation des organisations Oresys s'est penché sur cette question en menant une étude sur la révolution numérique du secteur de l'immobilier d'entreprise dans 17 pays(1). "Le grand enseignement de cette étude, c'est le réveil international de l'immobilier, juge Laurent Dequéant, directeur associé Oresys. Le bâtiment devient de plus en plus intelligent et un vrai rattrapage technologique est en cours."

Ainsi, 63% des entreprises veulent accroître leurs investissements dans des technologies de l'immobilier pour créer des espaces de travail plus intelligents. Parmi les tendances, le déploiement d'espaces de travail flexibles: 67% des sociétés privilégient ce type d'aménagement comme solution d'espace de travail à long terme. Mais il existe des disparités: la croissance sur le marché des espaces de travail flexible est seulement de 12 % à Paris, là où elle est du double à New York (24%) ou Melbourne (27 %). Dans les pays asiatiques, très en avance sur la robotisation, 78% des entreprises prévoient d'augmenter leurs investissements dans les technologies immobilières, contre seulement 50% en Europe-Moyen Orient-Afrique.

Après la digitalisation, les objets connectés sont le prochain levier de la transformation des entreprises du secteur immobilier. Pour les professionnels, ils permettent d'augmenter la productivité au travail (82%), de réduire les coûts (78%), d'améliorer l'expérience client (73%) et d'augmenter l'efficacité de l'entreprise (56%). Sur ce point, les entreprises françaises se démarquent par des investissements records dans les objets connectés au niveau mondial (179 milliards d'USD), bien avant les États-Unis (123).

Et BIM!

Pour concevoir des bureaux conformes aux nouvelles exigences, 61% des entreprises de construction déclarent avoir utilisé en 2017 la technologie BIM (building information modeling), un outil d'aide à la maîtrise d'ouvrage basé sur la modélisation 3D, dans la majorité de leurs projets. Pour elles, le BIM permet avant tout de diminuer les erreurs et oublis (41 %), de mieux collaborer avec les designers et les parties prenantes (35 %), d'améliorer l'image de l'entreprise (32 %), et de réduire et contrôler les coûts (respectivement 23 % et 21 %). La France, avec 71% de taux de mise en oeuvre du BIM, fait partie des pays où les entrepreneurs ont un niveau d'engagement élevé.

Quelles conséquences pour le facility management?

Ces évolutions ont un impact direct sur les prestations de facility management. 68% des facility managers prévoient de se servir de la technologie pour prendre des décisions plus éclairées sur les opérations de construction et optimiser les besoins des futurs habitants. Mais le FM n'a pas encore commencé la révolution de son modèle: le bâti ancien complique l'adaptation aux objets connectés, le développement d'espace de travail intelligents et autres applications d'aide à la prise de décision via les données. De plus, la réalité du retour sur investissement financier n'est pas complètement avérée (en moyenne 34%, en 2016). Les entreprises cherchent encore à développer des objets qui correspondraient à leur usage.

"Les objets connectés et les espaces intelligents ont toute leur place dans les nouveaux bâtiments qui les intègrent de manière naturelle. Cependant, pour l'ancien, il faut compter un délai de 20 à 30 ans pour la réhabilitation du parc immobilier", conclut Laurent Dequéant.

(1) Enquête réalisée par Oresys en partenariat avec son réseau international Cordence Worldwide. Des entretiens qualitatifs ont été menés localement avec des responsables d'entreprises leaders du secteur de l'immobilier d'entreprise.

PS: Amélie dit "bisou".

La rédaction

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet