Arnaud de Lamezan (Lagardère): "Nous avons un rôle de chef d'orchestre de la stratégie achats"

Publié par le

> Pourquoi avoir réuni les achats et l'immobilier au sein d'une même direction?

Cela permet, d'une part, de gérer sans heurt ni discontinuité les nombreux sujets communs touchant, par exemple, aux services généraux et, d'autre part, d'aborder avec un regard plus critique et des mesures appropriées les nombreuses mauvaises pratiques liées aux métiers de l'immobilier comme l'existence de conflits d'intérêts, d'honoraires souvent élevés pour des performances discutables...

> Quelle est votre stratégie en termes de relation fournisseurs?

Au-delà des principes généraux énoncés dans la politique d'achats de Lagardère, cette stratégie évolue en fonction de nos activités. Afin de mieux connaître nos principaux partenaires et les faire grandir, nous en­visageons d'organiser des événements de type conventions fournisseurs. Nous le faisons déjà au niveau de la branche Travel Retail. Nous pourrions le faire pour les fournisseurs principaux, stratégiques et ceux que nous souhaitons faire évoluer.

> Quels sont vos principaux risques et comment les gérez-vous?

Nous avions une démarche traditionnelle d'évitement des risques comme, par exemple, privilégier les fournisseurs importants car moins risqués. Depuis quelques années, nous avons une direction des risques bien identifiée, qui élabore une cartographie de nos principaux risques, mise à jour deux fois par an, et sur laquelle nous devons préciser notre niveau de maîtrise et les actions mises en oeuvre.

Un exemple: le monde des imprimeurs s'est considérablement réduit, ces dernières années. Au niveau de la branche Lagardère Publishing, nous les accompagnons en veillant aussi à ne pas nous retrouver en situation de dépendance, risque important pour nous.

Le domaine des achats sur lequel nous travaillons le plus aujourd'hui et qui couvre une grande partie de nos risques est celui des achats responsables. Il y a trois ans, à la suite d'un audit de notre positionnement en termes d'achats responsables par rapport à d'autres grandes entreprises, nous avons été notés sur les sept critères de l'Obsar (Observatoire des achats responsables). Cet audit nous a permis d'uniformiser nos approches fournisseurs via, notamment, l'élaboration d'outils communs (par exemple, les RFI).

En parallèle, nous avons créé une Charte achats responsables, que nos fournisseurs ont signée. Nous avons accéléré cette démarche en nouant un accord avec la plateforme de notation RSE EcoVadis pour les gros achats et/ou les achats à risques.

En termes de délais de paiement, au-delà des aspects réglementaires, nous avons eu une réflexion poussée sur le financement de la supply chain en collaboration avec la direction financière. L'idée étant de savoir si nous rentrions, ou non, dans un système de reverse factoring. Nous ne l'avons finalement pas fait, la principale raison étant que ce système devient nettement moins intéressant lorsque les taux d'intérêt sont bas.

Les sept critères de la politique achats responsables du groupe

  1. L'utilisation étendue d'une méthodologie d'achats.
  2. La sélection responsable des meilleurs fournisseurs en termes de réduction des coûts, d'innovation, de contribution à la croissance et de maîtrise des risques.
  3. La mise à disposition par le groupe, pour toutes ses entités, des avantages liés à sa puissance d'achats.
  4. La mutualisation des moyens mis en oeuvre plutôt que leur multiplication.
  5. Le développement des réseaux internes et la ­circulation des meilleures pratiques d'achats et de consommation.
  6. La prise en compte des nécessités locales selon les métiers et les sociétés du groupe.
  7. Le respect des réglementations et lois applicables, ainsi que des règles de déontologie, en particulier vis-à-vis des fournisseurs.

Lire la suite en page 3.

Anne-Sophie David

Sur le même sujet

Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 avril)
Stratégie achats
Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 avril)

Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 avril)

Par Marie-Amélie Fenoll

Voici une sélection d'articles parus cette semaine sur le Net, qui vous concernent directement ou indirectement car ayant trait aux achats, [...]

Fonction Achats: De Cost-Killer à Business-Partner augmenté
Stratégie achats
Determine
Fonction Achats: De Cost-Killer à Business-Partner augmenté

Fonction Achats: De Cost-Killer à Business-Partner augmenté

Par Determine via Marketme

Plus que jamais au service de l’entreprise, le rôle des Achats s’intensifie. Le temps du cost-killer est révolu, place au Business-Partner augmenté [...]

[Tribune] Comment réaliser un benchmark interne de vos achats?
Stratégie achats
[Tribune] Comment réaliser un benchmark interne de vos achats?

[Tribune] Comment réaliser un benchmark interne de vos achats?

Par Olivier Wajnsztok, directeur associé du cabinet ­AgileBuyer

Cette méthode trouve toute son importance dans les organisations multisites et / ou multinationales. Car elle va permettre de comparer la performance [...]

La rédaction vous recommande