Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle déploie les achats responsables au sein du Groupe TF1

Publié le par

Marie-Christine Stachetti, responsable achats, a initié une vraie démarche RSE en 2008 au sein de la direction des achats du Groupe TF1. Son action a été remarquée par la Cdaf et l'ObsAR qui viennent de la nommer co-présidente de leur Groupe d'étude et de benchmark "Achats et RSE".

Elle déploie les achats responsables au sein du Groupe TF1

A son arrivée en 2008 au sein du groupe TF1, Marie-Christine Stachetti a demandé à piloter la partie dédiée aux achats responsables. Elle a donc pu mettre en oeuvre et déployer, dès la création de la direction des achats, une politique achats responsables, sans pour autant qu'une cellule dédiée soit créée car, explique-t-elle, "nous voulions que cet aspect soit pleinement intégré dans les process achats." Et elle est aujourd'hui fière d'affirmer que le groupe a pleinement intégré cette dimension. "Si convaincre les prescripteurs peut parfois être difficile au quotidien, chez TF1, on a la chance d'avoir une adhésion de la direction générale aux aspects RSE et diversité."

Son engagement RSE a retenu l'attention de la Cdaf: Marie-Christine Stachetti vient d'être nommée co-présidente du GEB (Groupe d'étude et de benchmark) "Achats et RSE" de la Cdaf et de l'ObsAR. L'objectif de ce groupe est de promouvoir les bonnes pratiques en achats responsables sur le plan national. "C'est une fierté personnelle et professionnelle et une marque de confiance pour TF1", souligne-t-elle.

"L'aspect RSE ne doit pas être intégré en bout de chaîne"

Si le contexte budgétaire est encore très contraint, Marie-Christine Stachetti s'efforce de rappeler en interne que oui, "il est possible d'acheter responsable, au même prix et dans le même timing que pour un achat classique." Comment ? "L'aspect RSE ne doit pas être intégré en bout de chaîne. Si la dimension responsable est intégrée très en amont, dans le cahier des charges voire même au moment d'un RFI [request for information, NDLR], il n'y a pas de raison pour que cela coûte plus cher ou rallonge les délais." En intégrant ce critère le plus en amont possible, les acheteurs, selon elle, se professionnalisent. "Nous ne sommes pas dans le "greenwashing" car cela se voit très vite !" Elle mise aujourd'hui sur une démarche d'achat en TCO ainsi que sur une analyse du cycle de vie du matériel jusqu'à son recyclage.

Parce que les achats responsables intègrent également la relation fournisseurs, le Groupe TF1 s'efforce de respecter les engagements pris auprès du Label Relations Fournisseur Responsables qui récompense les sociétés ayant fait preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs, notamment en matière de respect des délais de paiement.

Et pour aller à la pêche aux bonnes pratiques achats et se doter d'une vision plus transverse, Marie-Christine Stachetti encourage son équipe, composée de trois acheteuses, à assister à des conférences et faire partie de réseaux. "Les réseaux acheteurs sont aujourd'hui très performants, de même que tous les groupes de travail sur les réseaux sociaux. Preuve que ce métier passionnant est fédérateur."

Lire la suite en page 2 : "Achat, diversité et secteur protégé" et "Un parcours atypique dans les achats"