Mon compte Devenir membre Newsletters

"Le gaz est un budget achat important dans la gestion de nos crématoriums" - Catherine Laloyer-Blanckaert, directrice des achats d'OGF

Publié le par

Aujourd'hui la mort n'est plus un tabou. Si les achats au sein des Obsèques générales de France (OGF) comprennent l'achat de bois pour les cercueils ou d'énergie pour les crématoriums, ils sont aussi tournés vers les achats responsables, le Made in France et l'innovation. Interview de la DA d'OGF.

'Le gaz est un budget achat important dans la gestion de nos crématoriums' - Catherine Laloyer-Blanckaert, directrice des achats d'OGF

Que représentent les achats chez OGF?

Catherine Laloyer-Blanckaert, directrice des achats : La direction des achats intervient en direct ou en appui des directions opérationnelles sur des achats très diversifiés . Nous sourçons bien sûr tous les produits destinés à nos clients à commencer par du bois pour les cercueils, des urnes, des capitons, des articles funéraires, mais aussi tout ce qui sert à nos prestations : des corbillards, des tenues pour nos porteurs, des monuments en granit, des camions de marbrerie, de la thanatopraxie.... Nous sommes un gros acheteur de gaz qui sert aux fonctionnement de nos 72 crematoriums. Et puis, nous achetons tout ce qui est nécessaire au fonctionnement de notre entreprise de 1100 agences, 550 maisons funéraires et 200 dépôts, soit des travaux, de la maintenance, de l'entretien, des ordinateurs, de la téléphonie, des prestations de centre d'appels, de la logistique et du transport.... et bien sûr de la publicité sur tous les médias, y compris Internet.

Au total, la direction achats a un budget de 250 millions d'euros annuels et comprend 10 personnes. Nous sommes directement rattachés à la direction générale. Parmi nos défis actuels figure notamment celui de préserver l'identité des entreprises que nous rachetons car nous sommes en forte croissance externe. Cela passe notamment par le fait de conserver les contrats cadres avec leurs fournisseurs historiques et de découvrir de nouveaux fournisseurs issus de leur panel. Car aujourd'hui, nous comptons des milliers de fournisseurs principalement français avec quelques exceptions d'achats à l'étranger pour certains produits à la revente.

Quelle est votre politique d'achats responsables?

Dans notre secteur d'activité, nous n'avons, en effet, pas le droit à l'erreur : les obsèques d'un proche constituent un moment d'hommage important au cours duquel tout doit se passer conformément aux souhaits du défunt et de la famille. Notre politique d'achat et nos relations avec nos partenaires sont sous-tendus par cette exigence. Depuis des années, OGF est fortement engagé dans une démarche de responsabilité sociétale. Cet engagement s'applique naturellement à la politique achat de l'entreprise.

Nos achats durables concernent principalement le bois. OGF est le premier producteur français de cercueils en bois massif. Chaque année, près de 136 000 cercueils sont produits. Tous les modèles sont fabriqués en France dans les deux usines de Reyrieux (Ain) et Jussey (Haute-Saône). OGF a fait le choix d'une production 100 % française pour la fabrication des cercueils. Les essences de bois utilisées sont nationales à 99 %, et proviennent de filières éco-certifiées, permettant au groupe de se prévaloir du label PEFC, garantissant une gestion durable de forêt de la part de ses fournisseurs.

Notre processus de fabrication des cercueils repose sur des critères environnementaux précis tels que la suppression des solvants dans les teintes et l'utilisation de colles biodégradables. Cette offre de cercueils éco-responsables est aussi complétée par un choix de capitons issus de matière d'origine naturelle.

Le groupe a aussi investi dans trois chaudières écologiques sur son site industriel de Jussey (70), lui donnant une totale autonomie énergétique. Et grâce à la suppression du recours au fuel, OGF a réduit de 217 tonnes de CO2 ses rejets dans l'atmosphère depuis 2009, soit l'équivalent d'1 million de kilomètres parcourus en voiture. Enfin, nous avons également noué un partenariat de collecte pour les déchets métalliques suite aux crémations. Les bénéfices engendrés sont reversés à notre fondation d'entreprise, PFG.

Parle-t-on d'innovation dans votre métier?

Bien évidemment. Par exemple, depuis 2014, plus de 110 000 soins de conservation ont été réalisés avec Safebalm, un fluide d'embaumement sans formol développé par OGF, en partenariat avec la faculté de médecine de Lyon. Dans un avenir où l'interdiction du formol est plus que probable (le formol étant classé cancérogène), ce produit fournit à la profession une alternative innovante du point de vue de la présentation du défunt, de la santé publique et de l'environnement.

Nous réfléchissons également à des produits liés à l'hommage comme par exemple tout ce qui peut être lié à la mémoire numérique. Ou encore comment prendre en charge complètement la famille. Car, au final, il y a une vraie évolution dans notre métier, la mort n'est plus tabou et on consomme différemment.

OGF

Depuis 172 ans, OGF, spécialisé dans le marché des services funéraires, accompagne avec intégrité les familles et proches endeuillés. Pour ce faire, le Groupe propose un savoir-faire 100 % made in France regroupant un ensemble de solutions allant des services de pompes funèbres à la gestion de crématoriums, de la production de cercueils à la pose de monuments funéraires, des contrats de prévoyance à l'accompagnement après obsèques. Présent en France à travers les enseignes PFG, Roblot, Henri de Borniol et Dignité Funéraire, OGF regroupe aujourd'hui plus de 1 100 points de vente sur le territoire et deux usines à la pointe des dernières technologies vertes. Le Groupe affiche une forte dynamique de croissance avec un chiffre d'affaires de 551 millions d'euros. Sur les 18 derniers mois, le Groupe a réalisé 15 nouvelles acquisitions (dont Serenium, n°3 du marché français des services funéraires et Atrium, n°3 français de la gestion des crematoriums).