Mon compte Devenir membre Newsletters

La cote en demi-teinte des solutions e-achats

Publié le par

Selon un récent baromètre réalisé par Acxias, la satisfaction des acheteurs à l'égard de leurs systèmes d'information e-achats s'effrite. Seul un tiers des utilisateurs est totalement satisfait de sa solution.

La cote en demi-teinte des solutions e-achats

Le cabinet Acxias vient de faire connaître les résultats de son baromètre des solutions e-achats et e-procurement, destiné à mesurer la satisfaction des entreprises utilisatrices à l'égard de leurs outils et de leur éditeur. Entre les priorités qui évoluent dans le temps et un niveau global de la satisfaction plutôt à la baisse, les conclusions de l'étude ont de quoi surprendre.

L'enquête portait sur quelques 70 directeurs et responsables achats représentant un panel de 60 entreprises (60 % de grandes entreprises et 40 % d'ETI et PME). Une quinzaine d'acteurs majeurs de l'édition de solutions e-achats sont ainsi passés au crible (B-pack, BravoSolution, Capgemini-IBX, Ivalua, Synertrade...).

Seuls 44 % des clients acheteurs referaient le même choix d'éditeur

Globalement matures, les directions des achats ont récemment accéléré l'informatisation de leurs processus métiers, incluant des objectifs d'économie, de simplification, et de contrôle des opérations. A l'issue de cette démarche se trouve une première surprise de taille : seuls 44 % des clients acheteurs referaient le même choix d'éditeur si c'était à refaire. Ils sont 21 % à assurer qu'ils choisiraient un autre éditeur s'ils pouvaient revenir sur leur décision. L'étude révèle par ailleurs que 59 % des projets lancés n'atteignent que partiellement leurs objectifs. Un résultat moins bon que lors du précédent baromètre en 2012.

Alors que les besoins des entreprises évoluent rapidement en matière de gestion des achats, la question de l'efficacité de la réponse apportée par les solutions des éditeurs et de leur conformité aux attentes du marché se pose."Cette déception peut aussi s'expliquer par une complexification croissante des projets, en termes de fonctionnalités ou de couverture (catégories d'achats, pays, utilisateurs...), ou à un contrôle plus rigoureux des performances de l'outil", indique Thierry Parisot, en charge du baromètre chez Acxias.

Lire la suite en page 2 de cet article : Le respect des budgets est également mis en cause...