Mon compte Devenir membre Newsletters

"L'acheteur d'aujourd'hui est un business developper"

Publié le par

Risques généraux, de sourcing, de fournisseurs ou risques liés à la négociation et la contractualisation, l'acheteur international doit aujourd'hui jongler avec une multitude de données. Un défi à la fois en interne et en externe.

'L'acheteur d'aujourd'hui est un business developper'

Choisir un mauvais fournisseur ou négliger la dimension éthique peut aujourd'hui mettre en péril une entreprise et nuire à sa réputation.

Novancia, grande école de la CCI Paris Ile-de-France, dédiée au Business Developpment, organisait, jeudi 2 octobre, une conférence sur la gestion des risques dans le processus achats. Damien Forterre, enseignant-chercheur à Novancia et co-auteur du livre Gérer les risques des achats à l'international (écrit avec Catherine Lafarge, Editions Dunod), a ainsi pointé toutes une série de risques, dont certains sont encore sous-estimés par les directions achats, et insisté sur la dimension multi-casquettes des profils d'acheteurs internationaux.

Différents types de risques

Damien Forterre identifie cinq grandes familles de risques pour les acheteurs :

1 - Risques généraux et environnementaux : l'inflation car les fournisseurs étrangers en profitent pour augmenter leurs marges, taux de change volatile, cadre législatif évolutif, risque politique.

2 - Risques de sourcing : incoterms, coûts exogènes, ou encore coûts de recherche souvent sous-estimés.

3 - Risques fournisseurs : risque stratégique lié à la dépendance fournisseur et à la maîtrise de la supply chain, risque opérationnel (logistique) et risque financier.