Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées Décision Achats] Olivier Baril (Alstom) crée des bureaux d'achats à l'international

Publié le par

Dans sa fonction de directeur des achats, Olivier Baril a créé des bureaux d'achats mondiaux pour créer un tissu de fournisseurs locaux. Une structure achats mondiale qui permet à Alstom de gérer d'importants projets comme le futur métro de Dubaï ou les rames TGV aux USA.

[Trophées Décision Achats] Olivier Baril (Alstom) crée des bureaux d'achats à l'international

Olivier Baril, 42 ans, a fait quasiment toute sa carrière au sein de l'industriel Alstom. Un parcours qui lui a permis " d'acquérir de la légitimité en interne mais surtout en externe ". Il a gravi en quelques années tous les échelons d'Alstom en passant par des postes d'achats sur des sites de production ou de managers achats (famille et projet) sur sites avant de prendre la direction des achats de la branche Transport en 2014, puis d'être nommé CPO (Chief Purchasing Officer) du Groupe Alstom en 2015. Une fidélité à son entreprise assumée : " Dès le début, j'ai eu la volonté de devenir le patron des achats d'Alstom. On reproche souvent aux patrons des achats de ne jamais aller au bout et de ne pas voir les résultats des politiques qu'ils mettent en oeuvre surtout dans des temps (cycles) dans l'industrie qui sont longs. A ma manière, j'ai donc voulu démontrer comment être un directeur achats performant en voyant ce qu'on a mis en oeuvre au fil du temps ". Chez Alstom la DA est reconnue comme contributrice à la performance de l'entreprise et bien intégrée dans son écosystème.

Une quinzaine de bureaux d'achats dans le monde

En 2014, Olivier Baril a renforcé la fonction autour de deux piliers : une équipe centrale forte pour générer des économies d'échelle, et une fonction régionale pour supporter le développement du business à l'export et exécuter les projets, le tout autour de process et d'outils rigoureux. A ce titre, Olivier Baril et ses équipes ont créé une quinzaine de bureaux d'achats dans le monde (Inde, Afrique du Sud, Middle East, ...) et développé des panels fournisseurs locaux quasiment " from scratch ". " Au-delà du développement du business d'Alstom, on a une mission de " service public " en contribuant à développer le tissu industriel ferroviaire dans des pays émergents ", souligne Olivier Baril. Exemple en Afrique du Sud avec 2 milliards d'euros d'achats dont 80% faits localement. " L'équipe achats (40 personnes) est locale à 99% et Alstom favorise le " Black empowerment " et le " Black women ownership " ", insiste le CPO d'Alstom. Soit le fait de recourir à des fournisseurs locaux, dirigés et opérés par des employés noirs. Une politique de diversité et d'égalité hommes/femmes déjà mise en place au sein des équipes achats. " Jusqu'à présent 80% de nos achats étaient européens mais dans les années à venir, on peut imaginer 60% d'achats hors Europe ", explique Olivier Baril. Deux raisons à cela : une logique de proximité " nous devons être là où les marchés se situent et être au plus proche des clients" et une problématique de localisation qui est souvent contractuelle, légale ou juridique. Autrement dit, Alstom est obligée de travailler sur place car il s'agit de financements publics. Grâce à ce développement, Olivier Baril confirme " la contribution des achats à l'expansion d'Alstom à l'international et à gagner des commandes ".

Dernier exemple en date : le contrat remporté pour l'extension du métro à Dubaï en octobre. " On a réussi aussi à améliorer notre taux de service de l'ordre de 90% de livraison à l'heure là où on était à 60 en 3 ans et on a baissé de 40% les problèmes de non qualité en 3 ans également ", se félicite Olivier Baril. Autre axe de travail: la performance achats innovation. " Un sujet sur lequel on a beaucoup travaillé car on a des produits très techniques et très compliqués mais avec des séries relativement faibles ". Alstom a donc lancé un programme de partenariat baptisé " Alliance " pour renforcer la coopération avec ses partenaires et travailler sur des logiques d'innovation, de co-développement. " On met en commun nos compétences avec nos fournisseurs, on définit ensemble les produits du futur avec du co-financement " Alstom a aussi contribué à la mise en place d'un fonds de croissance pour l'industrie ferroviaire. Alstom a aussi organisé son premier supplier day en Inde pour témoigner sur son footprint international. " On a déjà des bénéfices sur l'excellence industrielle, généralisation de la performance, taux de service, etc... des sujets d'innovation avec partage d'IPs, et du développement business", conclut Olivier Baril.

Alstom

Activité : conception de systèmes, équipements et services pour le secteur ferroviaire.

CA 2015 : 6,9 milliards d'euros (10,6 milliards de commandes)

Effectif achats : 900 personnes

Volume d'achats 2015 : 4,6 milliards d'achats (dont 20% de hors-production)