Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées Décision Achats] Hervé Montaigu, DA de Seb, fait grandir une filière achats déjà mature

Publié le par

Sa conviction : grâce à leur transversalité, les achats jouent un rôle majeur. Sa méthode : un solide plan d'action opérationnel et une stratégie de communication innovante.

Hervé Montaigu, Directeur achats du groupe SEB.

© SEB

Hervé Montaigu, Directeur achats du groupe SEB.

Hervé Montaigu concourt à l'élection du Directeur Achat de l'année, organisée dans le cadre des Trophées Décision Achats.

Enthousiaste et passionné. "En tant que directeur achats de Seb, je me dois d'incarner les achats du groupe dans ce qu'il y a de plus beau", prône le quinquagénaire, entré dans l'entreprise d'électroménager il y a 18 ans. Une maxime "charmante", selon les termes d'Hervé Montaigu, qui en dit long sur sa volonté d'attirer des talents performants dans son sérail, afin de relever les challenges maison. "Si les achats directs du groupe ont toujours été bien couverts, il y a sept ans, seuls 5% des achats indirects étaient gérés par les acheteurs, et la performance n'était pas mesurée. Actuellement à 40 %, nous projetons de parvenir à 60 % d'achats indirects gérés dans 2 à 3 ans", affirme-t-il.

Son objectif est d'élever le niveau de maturité de la filière achats, via cinq axes stratégiques - innovation, projets, compétitivité, développement durable et performance humaine - et une myriade d'initiatives innovantes, en termes de communication, notamment. Outre un réseau social d'entreprise "complètement libre", des meetings en face à face avec les équipes achats pour transmettre, sans passer par l'échelon des managers, le même message à tous, Hervé Montaigu a initié, il y a un an et demi, un Web Forum sur lequel il communique avec l'ensemble de la filière achats, soit 306 acheteurs, présents dans 11 pays.

Séminaire en ligne et quiz... avec son DA

Ainsi, toutes les trois semaines, le patron des achats propose un séminaire et lance un sujet - les achats responsables, par exemple - suivi d'un quiz aux réponses ambiguës. Le débrief se fait devant le Codir. "Je leur demande de réagir, c'est très fort : l'acheteur ose parler au directoire devant ses pairs !, raconte le professionnel "archi-passionné" par la méthode. Nous en sommes à la trentième session. Il y a une grande affluence, car les collaborateurs sont avides de connaître les stratégies du groupe".

"Une des grandes valeurs de la fonction achats, poursuit-il, est d'être très transverse - elle récolte des idées dans beaucoup de pays, aussi bien auprès des fournisseurs qu'en interne - et peut donc être force de propositions." En ce sens, la "Purchasing Week", événement créé il y a sept ans, rassemble, pendant une semaine, 70 managers achats en provenance de 11 pays. Le principe : des workshops avec des partenaires de business. "L'industriel ouvre un sujet et nous co-construisons une solution que nous lui proposons ; puis nous en débattons." Un bon moyen, aussi, de soigner sa relation fournisseur. En 2015, la 8e session s'ouvrira sur le thème de la gestion des compétences.

Car, pour monter le cap de maturité de la filière achats, l'accent est bel et bien mis sur la compétence. "Pour développer nos talents en interne, nous mettons en place quelque 25 modules de formation, dispensés dans notre Factoring Académie ouverte il y a deux ans, dans quatre endroits du monde : Sao Paulo, Lyon, Hong Kong et Shanghai - et en trois langues : française, anglaise et chinoise." Résultat : trois jours de formation par personne et par an.

Son parcours

Hervé Montaigu, 51 ans, ingénieur de formation, a intégré le premier poste d'acheteur de projet créé par l'équipementier automobile Valeo, en 1994. Il a ensuite rejoint le groupe Seb comme manager acheteur (1996), directeur d'achats catégorie, directeur d'un centre de R&D et production, puis directeur achats (2007).

Groupe SEB

Activité : Électroménager

Chiffre d'affaires 2013 : 4, 161 Mds €

Effectif : 25 000 employés

Effectif achats : 306 salariés, dont la moitié en Chine

Volume d'achats 2013 : 2,6 Mds €