Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées 2017] Franck Barrailler (INPI) décroche le prix de bronze

Publié le par

Franck Barrailler, responsable achats de l'INPI, remporte le Trophée de bronze de l'édition 2017 du prix du décideur Achats de l'année. Cet acheteur passionné n'a de cesse de mettre en avant les achats publics auxquels il consacre toute son énergie.

[Trophées 2017] Franck Barrailler (INPI) décroche le prix de bronze

"Je n'avais rien préparé", s'est exprimé avec émotion Franck Barrailler, responsable achats de l'INPI en recevant son prix hier soir. Néanmoins, il a témoigné de sa fierté à "mettre en avant les achats publics" lors de cette soirée consacrée au métier achat.

Titulaire d'un DESS en Administration et gestion des collectivités locales, Franck Barrailler débute sa carrière à la CCI de Reims et d'Epernay en tant que responsable des achats et des marchés publics. Sa mission : créer un service achat. Parallèlement, les élus de la CCI lui demandent de centraliser tous les achats via un ERP. Il parfait ses connaissances de l'achat public en devenant formateur consultant en marchés publics au sein du cabinet IDMP Formation. Des formations qui allaient de l'appel d'offres à la procédure adaptée en passant par l'allotissement et l'analyse des offres. Il est ensuite débauché par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) pour monter le pôle commande publique et suit en parallèle le MBA " Ingénierie et management des achats " de l'Institut Léonard de Vinci, afin de consolider ses connaissances.

Positionner les achats le plus en amont possible

Depuis janvier 2014, il s'attèle à structurer et professionnaliser la fonction achat au sein de l'INPI en faisant notamment évoluer les profils de juristes marchés publics vers des compétences et des activités davantage tournées " achat " telles que la définition du besoin, le sourcing, la négociation ou encore l'évaluation des fournisseurs. Il met en place les méthodes et outils nécessaires à la professionnalisation du service achats, les formations à destination des juristes et des prescripteurs et définit la politique achats avec le directeur général. Il oeuvre également à la simplification et la modernisation du processus achat : dématérialisation des réponses pour tous les achats, utilisation de MPS en procédure adaptée, utilisation du système de management intégré pour garantir des procédures efficientes, rapides et transparentes.

Ses objectifs actuels : positionner le service achats le plus en amont possible des projets, faire que les achats de l'INPI contribuent aux politiques publiques et à la stratégie de l'INPI (développement des clauses RSE, accès des PME à la commande publique et innovation notamment) et faire des fournisseurs de véritables partenaires.

Le message qu'il souhaite faire passer aux jeunes acheteurs qui s'interrogent sur le secteur public : " Dans le secteur public, les acheteurs ont plus de responsabilité que dans le privé et traitent un périmètre plus varié avec des sujets qui peuvent aller de la communication à l'IT en passant par les prestations intellectuelles. Par ailleurs, la réforme de la réglementation des marchés publics permet aujourd'hui de faire évoluer les choses dans le sens d'un pilotage économique des marchés publics."

Son message à destination des juristes qui s'interrogent sur leur évolution vers la fonction d'acheteur : " Encore beaucoup de juristes marchés publics ont peur de ce passage car ils craignent de devoir se substituer au prescripteur ou au demandeur interne qui exprime un besoin. L'acheteur est bien le pilote du processus achat donc un facilitateur et, in fine, un business partner pour que l'achat soit performant. "

Lire aussi les résultats des Trophées 2017 : une très belle réunion de la famille achats