Mon compte Devenir membre Newsletters

TDA 2018 - Dominique Etourneau, directeur achats ADP : "repérer les qualités de chacun pour mettre à profit tout le potentiel"

Publié le par

Pour lui une direction achats doit être un vrai centre de services en constante amélioration. Tout au long de sa carrière il s'est attaché à réorganiser, construire et fédérer. Retour sur le parcours de Dominique Etourneau, directeur achats chez ADP.

TDA 2018 - Dominique Etourneau, directeur achats ADP : 'repérer les qualités de chacun pour mettre à profit tout le potentiel'

Ses 25 années d'expérience dans les achats ont conduit Dominique Etourneau à découvrir à peu près tous les postes de la fonction. Pourtant cet ingénieur production de formation ne se destinait pas forcément aux achats au départ. "Ce qui m'a décidé à choisir les achats est ce déséquilibre de perception entre l'achat et la vente. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire." Et il ne s'est pas trompé. "C'est un métier qui n'est jamais linéaire !"

Son MBA du MAI de Bordeaux en poche, il débute sa carrière chez Pomagalski où il participe à la révision du système qualité. Quatre ans au Giat, dans le secteur de l'armement, lui offrent son premier poste de manager à la tête d'une équipe de 30 personnes. "C'était une école difficile mais j'en garde un souvenir positif." Aguerri par cette expérience réussie, il poursuit sa route chez Cofratel, filiale de France Telecom, avec mission de monter une direction achats globale et de faire fusionner les achats d'une cinquantaine d'entreprises. Il passe ensuite 12 ans chez Alcatel où il découvre le fonctionnement d'une grande entreprise internationale. Il a ainsi l'occasion de gérer la fusion Alcatel Lucent sur une partie des achats puis de créer la direction achats de projets juste après l'explosion de la bulle Internet et le retournement du marché.

En 2009 il intègre Aéroports de Paris avec l'objectif de réorganiser les achats et de créer une direction achats groupe. Il commence par rééquilibrer la répartition des ressources support et achats et revoir tous les process achats. "Nous sommes passés d'une organisation en râteau à une organisation matricielle avec une direction achats unique et des ressources distribuées", explique-t-il. De 70 les effectifs sont passés à 120 environ avec une cinquantaine d'acheteurs métier répartis en deux pôles, 45 personnes réparties sur 10 unités opérationnelles d'achats locaux, 10 personnes en charge du référentiel et 10 personnes au support. Cette transformation s'étant bien passée Dominique Etourneau s'est vu confier la réorganisation des approvisionnements. Aujourd'hui 97% des achats sont sous contrats soit 2200 contrats avec 1 000 fournisseurs pour 80% des commandes couvertes et un catalogue fournisseurs en ligne a été mis en place. "Nos processus sont entièrement dématérialisés, du sourcing à la facturation, notre organisation achats est certifiée ISO 9001.Tout ceci a pris du temps car nous avons dû construire une solution maison, les solutions e-achats d'aujourd'hui n'existant pas encore."

Lire la suite en page 2: "Dans les achats c'est comme au rugby, il y a de place pour tous les profils, les grands, les petits, les costauds, les rapides