Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 octobre 2017)

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de surfer sur le Web cette semaine? Pas de souci. Voici une compilation d'articles (très intéressants!) parus sur le Net, qui ont trait aux achats et à leur écosystème, ou à votre fonction de manager et carrière.

Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 octobre 2017)

L'Agence française anti-corruption lance ses premiers contrôles

L'Agence française anti-corruption (Afa) change de ton. Ses premiers contrôles visant à vérifier que les entreprises respectent bien la loi Sapin II débuteront ces prochaines semaines. Le directeur de l'Afa, Charles Duchaine a signé, le 10 octobre, les lettres de mission désignant les premières entreprises concernées.Une position qui a de quoi surprendre. En effet, l'Afa a lancé au début du mois une consultation publique de ses recommandations sur la prévention et la détection des manquements au devoir de probité. " Dans les deux cas il s'agit de l'exercice de nos missions. La loi nous demande d'émettre des recommandations et d'exercer des contrôles ", explique Gérald Bégranger, directeur adjoint de l'Afa. Etre compliant dans le strict respect des dispositions de la loi Sapin II devient donc une priorité. Les premiers contrôles vont avoir lieu d'ici la fin de l'année et pourront aboutir à des sanctions.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos Executives

Les achats et la co-création, vu par la directrice achats de la Blancheporte

La co-création est un nouveau process pour Blancheporte. "Une démarche collective, tant en interne qu'en externe. La façon de travaillere st complètement différente: on crée un groupe projet...", explique Corinne Devroux, directrice des achats et de la communication dans une vidéo tournée à l'occasion des Fashion Tech Days.

>> Voir l'interview: cliquer ici


Sur la piste des gisements d'économies de l'acheteur business partner !

Le marché de l'emballage plastique et de l'emballage souple progresse. En 2016, le chiffre d'affaires du secteur a réalisé une croissance de 1,7% pour atteindre 7,7 milliards d'euros selon une étude confiée par Elipso, l'organisation professionnelle des fabricants d'emballages plastiques et souples, au cabinet Asterès. "La production ne cesse de progresser depuis 2013", rappelle l'économiste Nicolas Bouzou, directeur du cabinet. Après une hausse de 2,4% en 2016, selon l'indice de l'Insee de la fabrication d'emballage en matière plastique, le premier semestre 2017 gagne 3,5%. Pour l'économiste, ce chiffre est à mettre sur le compte du dynamisme de l'industrie française, qui retrouve un niveau d'avant crise.

>> Lire l'article complet sur le site de l'Usine Nouvelle

Lourde sanction pour l'hallucinant "cartel du lino"

Les trois principaux fabricants de linoléum, Gerflor, Tarkett et Forbo, se sont entendus pendant 25 ans... Leurs dirigeants se sont transmis des informations confidentielles et entendus sur les prix. Réunions secrètes dans des hôtels de province, échanges discrets sur des téléphones réservés à cet usage... Certaines pratiques ont duré près de vingt-cinq ans, alors que les patrons concernés avaient tout à fait conscience de leur caractère illégal ! Il vaut aujourd'hui à ce "cartel du lino" une sévère condamnation. Jugeant les comportements en cause "particulièrement graves" par leur durée, leur diversité et leur ampleur, l'Autorité de la concurrence a annoncé, jeudi 19 octobre, sanctionner les trois groupes à hauteur de 302 millions d'euros : 165 millions pour le leader français Tarkett, 75 millions pour Forbo et 62 millions pour Gerflor. S'y ajoute une amende de 300 000 euros pour l'organisation patronale, le Syndicat français des enducteurs calandreurs (SFEC), qui a joué un rôle actif dans cette entente assez hallucinante.

>> Lire l'article complet sur le site du Monde


Commande publique

Les dépenses d'achats hospitaliers ont augmenté de 52% en 10 ans (Cour des comptes)

Les dépenses d'achats hospitaliers représentent un enjeu croissant, avec une progression de 52% en 10 ans, révèle la Cour des comptes dans son rapport sur "les achats hospitaliers", rendu public le 12 octobre.
Les achats hospitaliers de fonctionnement s'élevaient en 2015 à 18,7 milliards d'euros. "C'est à comparer aux 20 milliards des dépenses d'achats des services de l'Etat, aux 10 milliards d'euros des établissements publics nationaux et aux 45 milliards des dépenses d'achats des collectivités territoriales", a précisé Antoine Durrleman, président de la 6e chambre de la Cour des comptes, lors de son audition le 12 octobre à l'Assemblée nationale, par les membres de la Mecss. En 10 ans, ces dépenses ont augmenté de 52% soit environ 6,4 milliards d'euros, "au rythme de plus de 4% par an", un taux nettement supérieur aux dépenses de personnel qui ont augmenté de 28%.

>> Lire l'article complet sur le site de TecHopital.com

Forme juridique des groupements d'entreprises : une liberté limitée

Pour assurer la bonne exécution d'un marché public, un pouvoir adjudicateur peut imposer une forme juridique particulière à un groupement d'opérateurs économiques. Mais cette exigence peut n'être satisfaite qu'au moment de l'attribution du marché. C'est ce que vient de rappeler le ministère de l'Action et des Comptes publics.

>> Lire l'article complet sur le site du Moniteur

RSE

La RSE, l'autre astuce pour doper le made in France

L'ancien ministre de l'Agriculture, Philippe Vasseur lance mardi 17 octobre la 11ème édition de son Forum mondial pour une économie responsable. A ses yeux, pas de doute, la cause de la RSE progresse et s'avère un bon moyen pour favoriser les entreprises françaises tout en restant dans les clous de Bruxelles. "Aujourd'hui, la rémunération variable du p-dg d'Eurotunnel, entreprise dont je suis administrateur indépendant, repose à hauteur de 10% sur le respect d'objectif sociaux et environnementaux. Cela montre l'intégration de ces critères au plus haut niveau. D'ailleurs, je note que la finance elle-même, avec l'accroissement des obligations vertes, basées sur des projets responsables et durables, participe à cette dynamique."

>> Lire l'interview sur le site de Challenges

Pourquoi le 'Made in France' a le vent en poupe

Alors que la croissance économique semble revenir timidement en France, de nouveaux modes de consommation et de production viennent soutenir cet élan d'optimisme. C'est notamment le cas du 'Made in France'... Logiquement, le produit fabriqué et consommé en France aura un impact environnemental moindre que celui ayant parcouru des milliers de kilomètres avant d'arriver dans nos armoires ou nos assiettes. Le Made in France, c'est aussi une forme de consommation locale. En plus de présenter des avantages de traçabilité et de soutien de l'économie locale, l'intérêt est aussi écologique.

>> Lire l'article complet sur le site de ConsoGlobe

Fleet

Des comportements à risque au volant des véhicules d'entreprise

Dans une étude intitulée "Les Français et la Sécurité Routière au travail", l'IFOP a répertorié la nature des comportements à risque au volant des véhicules d'entreprise. Au premier rang des entorses au Code de la route : 79 % des personnes interrogées reconnaissent avoir déjà dépassé la limitation de vitesse. Des excès que les sondés justifient : 71 % expliquent rouler à une vitesse excessive pour ne pas être en retard, 62 % par fatigue ou par stress, et 45 % pour revenir plus rapidement chez eux. Vient ensuite l'utilisation du téléphone au volant pour 61 % des personnes interrogées. 35 % indiquent s'en servir presque tous les jours. L'usage du téléphone est aussi régulier chez plus de 50 % des conducteurs de véhicules utilitaires, camionnettes ou véhicules de livraison. Et chez l'ensemble de ces utilisateurs, seuls 19 % d'entre eux recourent à une oreillette. Enfin, le sondage livre des chiffres sur la consommation d'alcool au volant. 29 % de sondés déclarent avoir déjà conduit après avoir bu, tout en estimant qu'ils respectaient la limite autorisée... Ce comportement concerne particulièrement les cadres, à 26 %, et les employés du BTP, à 34 %.

>> Lire l'article complet sur le site de Flottes Automobiles

Taxes sur les véhicules de société : grosse hausse sur les thermiques, suppression pour les électriques

Les gestionnaires de flottes vont être incités à se tourner vers ces motorisations avec un nouveau barème de la TVS qui fait flamber les prix sur les thermiques, tandis qu'elle disparaît carrément pour les électriques et hybrides rechargeables. Les députés examinent actuellement une partie du PLF (projet de loi des finances) pour l'année 2018, et alors que la "super" taxe sur les véhicules d'occasion (plus de 10 CV, et même plus de 36 CV) est bien lancée, voilà qu'une autre modification est à l'ordre du jour : la hausse de la taxe sur les véhicules de société. Le gouvernement a souhaité durcir le barème en excluant désormais les électriques et hybrides rechargeables, qui seront exonérées l'an prochain. Pour les thermiques, en revanche, la hausse est présente dans presque toutes les catégories.

>> Lire l'article complet sur le site de Caradisiac.com


Travel

Une faille détectée dans la norme wi-fi: vigilance pour les voyageurs d'affaires!

Vous pensez que les réseaux wi-fi auxquels vous vous connectez pendant vos déplacements sont inviolables, car ils utilisent la norme WPA2? Perdu: une faille a été découverte, elle permet à des hackers de craquer votre clé, d'accéder à votre réseau et à tout ce qu'il s'y passe (navigation web, mais aussi données personnelles comme les e-mails, les mots de passe...). Tous les terminaux et les routeurs modernes sont concernés et doivent recevoir un patch de sécurité.

>> Tous les détails sur cette faille dans l'article sur le Blog du modérateur

SI

RGPD: la Cnil publie un guide pratique pour les sous-traitants de données personnelles

La CNIL a publié un guide pratique, à destination des sous-traitants. En 12 thèmes, elle tente de faire le tour des principales questions. L'initiative est à saluer car elle clarifie une situation très complexe. Pour autant, toutes les questions ne sont pas tranchées. Il reste 10 mois pour mettre à jour la chaîne de contrats des sous-traitants. C'est peu...

>> Lire l'article sur le site de Droit Technologie

Environnement de travail

Se sentir bien grâce à l'environnement

Lorsqu'on met les pieds dans une entreprise où le management se fait à la cool, bien souvent, ce qui frappe d'emblée, demeure la décoration des locaux. À l'inverse des bureaux un peu grisonnants trop carrés et classiques, ils se révèlent parfois de vrais chefs-d'oeuvre architecturaux. Au menu, originalité et excentricité. De grandes marques telles que Google France, à l'image de son logo coloré, ou encore Coca-Cola France ont adopté le concept. Chez Melty, à titre d'exemple, les salariés peuvent écrire sur les murs grâce à une salle entièrement recouverte de tableaux blancs ! D'autres, comme Allo Resto, vont même jusqu'à faire participer les salariés à l'aménagement de leurs locaux. Une belle manière de les impliquer davantage dans leur entreprise.

>> Lire l'article complet sur le site de DynamicMag

RH

Harcèlement sexuel au travail : ce que dit la loi

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes, a d'ores et déjà indiqué les contours de son projet de loi pour 2018, mené conjointement avec la ministre de la Justice Nicole Belloubet, pour lutter contre les violences "sexistes et sexuelles". Rappelons que le harcèlement sexuel - au travail, dans la rue ou dans l'intimité - est puni par la loi et que les employeurs sont tenus de le prévenir et de le dénoncer.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos Executive

Le groupe Florette brise le tabou de la gestion des conflits en entreprise

Fait rare, le groupe agroalimentaire de préparation et vente de fruits et légumes Florette a accepté de briser un tabou sur la délicate question des conflits d'équipe en entreprise. Suite à plusieurs alertes, le groupe mène depuis 2012 des actions en matière de qualité de vie au travail en misant en particulier sur la médiation professionnelle.

>> Lire l'article complet sur le site de Challenges