Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse achats (Semaine du 23 au 27 octobre)

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de surfer sur le Web cette semaine? Pas de souci. Voici une compilation d'articles (très intéressants!) parus sur le Net, qui ont trait aux achats et à leur écosystème, ou à votre fonction de manager et carrière.

Revue de presse achats (Semaine du 23 au 27 octobre)

Absolut, quand une vodka se met à l'économie circulaire

Les 127 millions de bouteilles de vodka Absolut du groupe Pernod Ricard vendues chaque année dans le monde proviennent d'un site unique, qui fonctionne suivant les principes de l'économie circulaire.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos Executives

Soupçon d'entente entre constructeurs : visite d'inspecteurs de l'UE chez Daimler et Volkswagen

Daimler, Volkswagen, BMW, Audi et Porsche sont soupçonnés de s'être entendus sur des aspects techniques de leurs voitures, notamment sur le système de filtration des émissions polluantes, lésant ainsi possiblement consommateurs et sous-traitants.

>> Lire l'article complet sur le site du Monde

L' "open innovation", catalyseur de la transformation chez Total

C'est du côté de l'intelligence artificielle et du machine learning que lorgne aujourd'hui la compagnie pétrolière. Des systèmes de maintenance prédictive anticipent déjà les défaillances des turbines et compresseurs. "Plus aucune machine ne tombe en panne de manière fortuite", se félicite Gilles Cochevelou. Des smart rooms, salles de contrôle et de pilotage à distance de plates-formes offshore, ont été installées à terre. Elles réunissent toutes les fonctions : supervision des opérations offshore, assistance technique, maintenance, logistique... Le dispositif des smart rooms génère, selon le CDO de Total, 85 millions d'euros d'économies par an sur le bloc 17 en Angola, par exemple. "L'année 2017 est celle de projets structurants des filiales et des sites industriels, pour la sécurité, la performance", explique Gilles Cochevelou, avant de rappeler que "la transformation digitale concerne toute l'entreprise".

>> Lire l'article complet sur le site des Echos Executives

Comment Orange investit le monde des start-up

Doté de 100 millions d'euros, le fonds Orange Digital Ventures explore des champs d'activité nouveaux et des marchés prometteurs pour l'opérateur. (...) Pour ne pas s'adonner à un "arrosage généralisé", plusieurs critères précis visant à évaluer la qualité des dossiers reçus ont été retenus : la composition de l'équipe qui anime la structure, la qualité du projet ou de la technologie développée et son positionnement sur le marché, la capacité de la start-up à grandir et la possibilité à entrer en synergie avec Orange

>> Lire l'article complet sur le site de Les Echos Executives

Commande publique

Les hôpitaux publics payent trop cher leur matériel médical

Les hôpitaux publics n'achètent pas efficacement leur matériel médical. La Cour des comptes relève d'importants écarts de prix entre les commandes des différents établissements de santé. Agnès Buzyn souhaite mutualiser les achats des hôpitaux pour obtenir de meilleurs tarifs. (...) Selon la Cour des Comptes, les hôpitaux pourraient obtenir de meilleurs prix auprès de leurs fournisseurs en regroupant leurs achats récurrents. Pour arriver à cette conclusion, les Sages ont enquêté sur les prix négociés par 27 établissements de santé en 2015, pour des produits non substituables. Par exemple, 1000 abaisse-langues ont coûté 4,00 euros à un groupement de Moyenne Garonne contre 33,20 pour un hôpital du même territoire.

>> Lire l'article complet sur le site de BMF TV

Les recommandations de la CCI Île-de-France pour favoriser l'accès des PME

Les acteurs s'accordent pour le dire : l'accès des PME à la commande publique doit être facilité. Mais, la tentation de créer des mécanismes permettant de favoriser les entreprises locales, à l'image de la clause Molière, semble juridiquement risquée. La réforme issue des directives marchés publics de 2014 offre de nombreux outils en faveur des PME, comme le rappelle la chambre de commerce et d'industrie (CCI) Paris Île-de-France dans un rapport intitulé " comment rendre plus attractifs les marchés publics pour les PME ? ", publié en octobre. Parmi les avancées figurent notamment : le maintien d'un seuil de dispense de formalités à 25 000 €, l'obligation d'allotissement érigée en principe, la suppression du système des offres variables, l'obligation pour les titulaires d'un marché de partenariat de sous-traiter 10% de l'exécution à des PME.

>> Lire l'article complet sur le site du Moniteur

Une collectivité châlonnaise fixe à l'avance la rémunération forfaitaire de ses maîtres d'oeuvre

Tenir l'impératif budgétaire de maîtriser le coût global de l'opération, voire de réduire le coût des travaux par rapport à l'estimation initiale... C'est l'objectif que la Communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne a fixé aux équipes candidates dans deux récentes consultations de maîtrise d'oeuvre.

>> Lire l'article complet sur le site du Moniteur

IT

Blockchain, pas si simple pour les grands groupes !

Depuis des mois la blockchain fait rêver ou cauchemarder des secteurs comme l'énergie, l'industrie, la banque et l'assurance, les notaires et bien d'autres encore. Les opportunités sont clairement présentes aujourd'hui et tous ces acteurs ont bien raison de tester et de s'approprier cette technologie. En effet, même s'ils ne sortiront pas demain ou après-demain un nouveau produit ou service sur la blockchain, cette étape qui peut prendre différentes formes permettra quoi qu'il arrive d'en tirer des enseignements et des convictions concrètes afin de se mettre rapidement en ordre de marche lorsqu'il sera nécessaire de se lancer en grandeur nature et en production sur un projet à base de blockchain. Mais attention, il existe des contraintes et des challenges que la technologie n'a pas encore relevé et qui pourraient être problématiques pour un projet à l'échelle pour un grand groupe.

>> Lire l'article complet sur le site de SiècleDigital

Travel

Best Western lance sa nouvelle marque Sure Hotel en France

Une nouvelle marque débarquera sous peu sur le marché français de l'hôtellerie. En lançant Sure Hotel, Best Western entend, en effet, se renforcer sur le segment de l'entrée de gamme et s'attaquer ainsi à des concurrents comme Ibis (AccorHotels), Kyriad, mais également Airbnb. Reçu dans l'émission "L'Invité des Echos", le directeur général France de Best Western, Olivier Cohn, annonce viser une centaine d'établissements dans les six prochaines années, les premiers devant être disponibles dans quelques mois. Il livre les détails du projet.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos

Energie

Greenpeace recommande désormais 7 fournisseurs d'énergie

Même si des géants comme EDF-Luminus ou Electrabel-Engie se tournent davantage vers les énergies renouvelables (et que leurs capacités de production d'énergie verte dépassent largement celles des coopératives), ils sont toujours vivement déconseillés par l'ONG. Pourquoi une telle exclusion alors qu'Engie - par exemple - a clairement montré sa volonté d'arrêter la production d'énergie à partir du charbon et qu'il s'est retiré d'un projet anglais de construction de réacteurs nucléaires ? La réponse se trouve dans la méthodologie du classement, "qui est certes un choix idéologiques, mais celui-ci est complètement assumé", affirme Juliette Boulet. Concrètement, Greenpeace étudie ce que fait vraiment un fournisseur - pas ce qu'il dit - en se penchant sur sa production, ses achats et, particulièrement sur ses investissements, c'est-à-dire "ce qu'une entreprise fait avec l'argent des consommateurs et comment elle voit l'énergie de demain", ajoute Jan Van de Putte.

>> Lire l'article complet sur le site de Lecho

Management / Carrière

Recrutement des cadres: le baromètre trimestriel au plus haut

Six entreprises sur dix comptant plus de 100 salariés dans ses effectifs ont recruté au moins un cadre au troisième trimestre, une proportion plus vue depuis 2002, selon une enquête de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) publiée mercredi 25 octobre. L'indicateur a atteint 60% au troisième trimestre, en progrès de trois points par rapport au même trimestre de 2016, et en ligne avec les prévisions de recrutements de cadres publiées en juillet par l'Apec qui s'attend à un record d'embauches en 2017.

>> Lire l'article complet sur le site de Challenges

Quatre règles de base pour éviter de "péter les plombs"

Avez-vous déjà pété les plombs devant vos employés ou fournisseurs ? Constamment sous pression parce que porteur de grandes responsabilités, les dirigeants sont particulièrement exposés à perdre tout sang froid. La lourde charge de travail et la fatigue aggravent les risques de dérapage. Pourtant, selon Frédéric Lévy, coach et formateur spécialisé en communication relationnelle, il est possible de prévenir les clashs pour mieux maîtriser ses émotions. Voici quatre règles de base à observer.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos Entrepreneurs

Un droit à la déconnexion plutôt virtuel

Depuis son entrée en vigueur, le 1er janvier, les entreprises doivent négocier le droit à la déconnexion dans le cadre des accords sur la qualité de vie au travail (QVT), afin de préserver l'équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Mais le sujet dépasse largement le strict cadre juridique. "C'est un sujet à controverse qui déchaîne les passions, car il fait appel à notre vision du monde. Il questionne l'entreprise sur de nombreux aspects et ses enjeux sont pluriels", affirme Laurence de Ré-Vannière, directrice générale adjointe d'Entreprise & Personnel. Ils touchent à la santé et à la prévention des risques, à la mise en conformité juridique de l'entreprise sur le respect de la durée du travail, mais aussi à la responsabilité sociétale des entreprises.

>> Lire l'article complet sur le site du Monde

Révéler son salaire à ses collègues, bonne ou mauvaise idée ?

Elus, dirigeants du CAC 40 : l'heure est à la transparence des rémunérations. On ne voit donc pas pourquoi celles pratiquées au sein de l'entreprise échapperaient à cette tendance. Bien des fantasmes seraient dissipés. Les grilles salariales sont d'ailleurs faites pour cela : définir les critères objectifs (diplôme, responsabilité, performance) qui conditionnent la fiche de paie. A partir de quoi, chacun peut se situer. Jouer cartes sur table et révéler son salaire aux collègues (avec l'espoir qu'ils feront de même) permet aussi de vérifier que cette grille est bien respectée, qu'il n'y a pas de chouchou et que le manager ne nous mène pas en bateau. Bref, d'être en meilleure position pour négocier. De surcroît, cette franchise peut inciter l'encadrement à se montrer plus transparent sur ses propres revenus et révéler les discriminations éventuelles entre hommes et femmes.

>> Lire l'article complet sur le site de Capital