Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse achats (Semaine du 20 au 24 novembre)

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de surfer sur le Web cette semaine? Pas de souci. Voici une compilation d'articles (très intéressants!) parus sur le Net, qui ont trait aux achats et à leur écosystème, ou à votre fonction de manager et carrière.

Revue de presse achats (Semaine du 20 au 24 novembre)

Nucléaire : Areva révèle un nouveau défaut de contrôle

Cela pourrait être une nouvelle pierre dans le jardin d'Areva et, par ricochet, d'EDF. Une dizaine de tubes servant à la fabrication d'assemblages combustibles (les crayons) fabriqués par Areva et destinés aux centrales nucléaires françaises sont concernés par des défauts dans le contrôle qualité. C'est EDF qui a annoncé ce mardi avoir été informé de cet élément par son fournisseur, tout en assurant que ces défauts sont sans impact sur l'exploitation de ses réacteurs.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos

Partenaires de la chaîne d'approvisionnement dans la santé: les 25 meilleurs

Tribune de Kevin O'Marah, SCM Worlds - "Ce mois-ci, mes collègues de Gartner ont publié la neuvième édition annuelle de Healthcare Supply Chain Top 25. Bien que structurée selon la même méthodologie qui a conduit le Global Supply Chain Top 25 depuis 2004, ce classement propose une tournure que j'ai toujours trouvée convaincante. En reconnaissant les organisations qui "font preuve de leadership en utilisant la chaîne d'approvisionnement pour améliorer la vie humaine à des coûts durables", ce rapport vise à exalter l'aspect altruiste de ce que nous faisons. Comme c'est rafraîchissant en ces temps cyniques! J'ai longtemps considéré la chaîne d'approvisionnement comme une discipline dotée d'un pouvoir énorme pour influencer positivement la vie humaine sur la planète. Nous pouvons et devons travailler pour une relation durable avec nos ressources naturelles, ainsi que des soins de santé abordables et la fin de la famine pour tous..."

>> Lire l'article complet sur le site de Forbes

Bio : l'Europe va installer une nouvelle réglementation

Il aura fallu trois ans aux pays membres de l'Union européenne pour se mettre d'accord sur la nouvelle réglementation de l'agriculture biologique. C'est chose faite depuis quelques heures malgré ce qui semblait être des obstacles irréconciliables. Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2021, afin de laisser le temps à tous de se mettre à niveau. Un nouveau cadre légal simplifié couvrant tous les producteurs, qu'ils soient de l'Union européenne ou de pays tiers exportant dans l'UE a été adopté ce lundi. " La décision du conseil représente une étape importante qui connaît une croissance rapide ", s'est félicité le commissaire européen à l'agriculture, Phil Hogan.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos

Les PME en mode collaboratif

Les PME n'ont pas attendu la mode de l'économie collaborative pour apprendre à se regrouper : c'est ce qui ressort de cette grande enquête menée sur les groupements de vente en France. Né au XIXe siècle avec des agriculteurs réunis en coopérative, ce modèle visait au départ à se regrouper pour acheter ensemble, puis il s'est étendu à d'autres secteurs et d'autres compétences : groupements de moyens, d'employeurs, de vente, etc. Pour mettre en avant les vertus de cette approche, l'agence Symbiose, elle-même filiale d'un groupement d'achat pour PME et ETI, a interrogé 15 grands témoins, pour la plupart représentants d'entreprise et de fédération.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos

RSE

The North Face aspire le gaz carbonique de vos voitures

The North Face pousse sa démarche écologique un cran plus loin. La marque a choisi de se fournir en laine dans un ranch américain qui aspire plus de gaz carbonique qu'il n'en émet pour un impact environnemental positif.
Deuxième industrie la plus polluante après l'exploitation pétrolière, le textile serait-il prêt à réduire son empreinte écologique ? Si les fermes comme Bare Ranch se multiplient, c'est bien possible. Installé à la frontière entre la Californie et le Nevada, cet élevage ovin produit la laine pour les bonnets de The North Face. Approché par Fibershed (organisation spécialisée dans la production textile régionale) et financé par la marque, le ranch peut se vanter de produire des émissions de CO2... négatives !

>> Lire l'article complet sur le site de l'ADN

Un village japonais 100 % zéro déchet

En 2003, le bourg nippon de Kamikatsu s'était lancé le défi de ne plus produire de déchets d'ici 2020. Aujourd'hui, déjà 80 % du contenu de ses poubelles est recyclé. Cette démarche inspirante dépasse désormais les frontières du village et essaime dans tout l'archipel.
C'est en 2003, lorsque la préfecture de Tokushima prend la décision de faire des efforts en matière de recyclage, que la municipalité de Kamikatsu décide d'aller plus loin en renonçant à son projet d'incinérateur et en proposant à ses habitants de ne plus produire du tout de déchets non recyclables à l'horizon 2020. " Nous avons alors entamé une grande campagne de prévention pour montrer aux gens ce que nous allions gagner en prenant ce virage ", se souvient Terumi Azuma, responsable de l'ONG Zero Waste Academy, désignée par les services publics pour gérer le centre de tri.

>> Lire l'article complet sur le site de kaizen

IT

RGPD - La Cnil propose un logiciel libre PIA pour soigner sa conformité

Obligatoire dans bien des cas, et toujours fortement recommandée, l'analyse d'impact sur la protection des données (PIA) est un volet majeur du RGPD. Pour aider les entreprises à anticiper l'application de mai 2018 et se mettre en conformité, la Cnil publie un logiciel libre dédié à ces opérations. Le logiciel PIA de la Cnil, publié sous licence libre, constitue donc une alternative gratuite aux applications propriétaires payantes et aux services commerciaux d'acteurs spécialisés. Comme le signale l'autorité, l'outil "déroule l'intégralité de la méthode PIA." Or cette méthode "permet d'être conforme aux exigences définies dans les lignes directrices du G29", soit l'entité représentative des Cnil européennes. Et si cette précision est importante, c'est car le règlement s'appliquera à l'ensemble des Etats membres. Les entreprises établies dans plusieurs pays concernés doivent donc s'assurer de la conformité de leurs traitements dans les différents Etats, et non seulement en France. La finalité de la démarche de la Cnil, au travers de la publication d'un logiciel libre dédié, est d'accompagner les entreprises - et aussi de les encourager à anticiper l'entrée en vigueur du RGPD.

>> Lire l'article complet sur le site de ZDNet

Commande publique

L'Ile-de-France ambitionne de devenir une "smart région"

La présidente de la région capitale lance un programme pour accélérer le déploiement de la fibre optique en tout point du territoire francilien. Et pour mettre en place une plate-forme de données 3D, afin de diffuser en open data les données régionales et ainsi susciter de nouveaux "services intelligents". (...) La région va déjà investir entre 2018 et 2021, 40 millions d'euros pour accélérer le déploiement de la fibre optique en tout point du territoire. Car, si compte tenu d'une densité relativement élevée - laquelle joue en faveur de la rentabilité des réseaux -, les développements du très haut débit en Ile-de-France sont déjà bien avancés, d'importantes inégalités subsistent.

>> Lire l'article complet sur le site du Monde

Marchés publics - Le rapporteur public conclut à l'irrégularité de la clause Molière !

Le rapporteur public a conclu à l'annulation de l'ordonnance du TA ainsi qu'à l'annulation de la procédure du marché de travaux litigieux. Il a en effet considéré d'une part, que la clause d'interprétariat n'était pas en lien avec l'objet du marché et, d'autre part, que cette clause avait un effet discriminatoire en ce qu'elle faisait peser une charge supplémentaire sur les candidats tenant à la rétribution d'un interprète qualifié pour les personnels non-francophones. Bien que certaines mesures restrictives à la libre circulation des prestations puissent être admises, le rapporteur public a considéré ici que la clause d'interprétariat ne pouvait déroger à ce principe européen du marché intérieur. A ce titre, il a notamment estimé que la présence quasi-permanente d'interprètes sur le chantier était une mesure disproportionnée, sachant que le code du travail prévoit déjà de nombreuses mesures pour assurer aux travailleurs détachés et non francophones une bonne compréhension de leurs droits sociaux

>> Lire l'article complet sur le site Au service des territoires

"La dématérialisation profite autant aux entreprises qu'aux collectivités territoriales"

Laure Bédier, directrice des affaires juridiques (DAJ) du ministère des Finances, en est convaincue : la dématérialisation de la commande publique est un cap difficile mais essentiel, qui profitera autant aux opérateurs économiques qu'aux acheteurs publics. (...) "Avec la transparence, la simplification est l'autre grand objectif de la dématérialisation de la commande publique. Je sais que beaucoup d'acheteurs et d'opérateurs économiques s'en inquiètent, notamment après la publication par la Commission européenne d'une première version papier du DUME, particulièrement complexe. Mais ils doivent être convaincus que la dématérialisation, après une nécessaire période d'adaptation, leur apportera un gain de temps important dans le traitement de la commande publique."

>> Lire l'article complet sur le site de La Gazette des communes

Achats responsables : Eau de Paris se fixe un objectif de 100 % de marchés publics "clausés"

L'entreprise publique Eau de Paris a dévoilé l'objectif de son service achats : 100% de marchés publics dits "clausés" en 2020. "Tous les acteurs ont envie de faire des achats responsables. C'est notre volonté, et c'est aussi celle d'Eau de Paris", confie Laurent Dutertre, responsable du service des achats. Aujourd'hui l'entreprise publique compte un peu plus de 63% de marchés comportant une clause environnementale. Et le chiffre monte aux alentours de 70% en y ajoutant ceux comportant une clause sociale. L'objectif, ambitieux, est donc tout à fait réalisable. D'autant que le service peut s'appuyer sur une planification pluriannuelle des achats "afin d'identifier les marchés qui peuvent être réservés et ceux qui peuvent contenir des clauses sociales", ajoute le responsable.

>> Lire l'article complet sur le site du Moniteur

Mise à jour du guide du recensement économique des achats publics

Les obligations légales de recensement économique des achats publics tendent vers plus de dématérialisation dès le 1er janvier 2018. Pour faire le point sur la question, et se familiariser avec les différentes procédures de transmission à l'Observatoire économique de la commande publique (OECP), la Direction des affaires juridiques de Bercy (DAJ) vient de mettre à jour son guide.

>> Lire l'article complet sur le site du Moniteur

Fleet / Mobilité

Voitures autonomes : Uber va acquérir 24 000 SUV Volvo

Uber et Volvo viennent d'annoncer un accord aux termes duquel le service de VTC va acquérir plusieurs dizaines de milliers de SUV modèle XC90 de la marque suédoise. Selon Bloomberg, ce sont 24 000 exemplaires qui seront livrés entre 2019 et 2021. Recode a pu confirmer ce chiffre mais précise qu'il est indicatif et qu'au final, Uber pourrait acquérir plus ou moins de voitures. Ces XC90 seront équipés d'origine des technologies de base pour la conduite autonome auxquelles Uber ajoutera ses propres composants après coup. Les deux marques sont partenaires depuis 2016 et Uber testait déjà des XC90 autonomes aux Etats-Unis. Volvo prévoit de son côté de commencer à commercialiser ses voitures totalement autonomes à partir de 2021 sur la base de ce même modèle. Les détails financiers de cet accord n'ont pas été révélés. (Eureka Presse)

>> Lire l'article complet sur le site de ZDNet

Plan de déplacement d'entreprise : Alphabet est sur les rangs !

Alphabet arrive en force sur le marché des plans de déplacement d'entreprise (PDE) avec son offre globale "Expertise Plan de Mobilité". Le loueur en longue durée entend être l'interlocuteur privilégié de ses clients dans la mise en oeuvre de leur PDE, une démarche qui sera obligatoire à compter du 1er janvier 2018 pour toutes les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site et situées en zone urbaine.

>> Lire l'article complet sur le site L'Automobile L'Entreprise

Cartes grises : le casse-tête des pros

Et dire que la dématérialisation est censée faciliter le quotidien et simplifier les tâches administratives. Malheureusement, cela ne semble pas être le cas pour les professionnels de l'automobile désireux d'immatriculer en France les lots de voiture achetés à l'étranger. En effet, dans le cadre de la "dématérialisation des démarches administratives", les services des préfectures ne sont plus en mesure d'instruire les demandes d'immatriculation depuis le 2 novembre 2017. Ainsi, les professionnels désireux d'immatriculer en France les véhicules achetés à l'étranger doivent désormais réaliser les démarches en ligne sur le site de l'ANTS. Pour l'heure et le 2 novembre, aucune carte grise n'a été immatriculée en France, semble-t-il...

>> Lire l'article complet sur le site du Journal de l'Automobile


Movalt : 35 millions d'euros pour la mobilité propre en Espagne

Succédant au plan Movea, le dispositif Movalt dispose d'un budget global de 35 millions d'euros dont 20 millions consacrés au financement des véhicules à énergies alternatives.
Hydrogène, hybride rechargeable, électrique, GNV ou GPL, le nouveau plan espagnol s'adresse à toutes les énergies alternatives et touche aussi bien les véhicules légers que les bus ou les camions. Publié au journal officiel espagnol le 15 novembre, ce nouveau plan devrait permettre de financer jusqu'à 5 600 véhicules propres selon les estimations du ministère. Comme le plan précédent, deux dispositifs distincts ont été mis en place par les autorités. Le premier concerne les sociétés, avec une distinction entre PME et grandes entreprises, et le second s'adresse aux particuliers et aux artisans.

>> Lire l'article complet sur le site de l'AVERE

"La nouvelle fiscalité favorise l'hybride et surtout l'électrique" dans les flottes d'entreprise

Pour Bernard Fourniou, président de l'Observatoire du Véhicule d'Entreprise (OVE), "le dernier trimestre va être décisif". A la question "Selon le PLF 2018, le malus commence désormais à 120 g/km de CO2 et certaines tranches de la nouvelle grille voient le montant de la taxe doubler et tripler. S'il est voté, comment ce malus plus sévère va-t-il influencer les comportements des entreprises?", Bernard Fourniou répond: "L'attitude des constructeurs automobiles apportera une réponse à la question. S'ils sont assez innovants pour faire baisser leurs rejets de CO2 et proposer des motorisations qui ne seront pas affectées par les nouveaux seuils de malus, cette nouvelle grille devrait avoir peu d'impact à plus ou moins brève échéance. Cela étant, les gestionnaires de flottes seront sans doute amenés à prendre des véhicules plus petits pour rentrer dans les clous des nouveaux seuils de malus et s'ils veulent continuer à être neutres du point de vue de cette taxe."

>> Lire l'article complet sur le site du Figaro

Travel

ADP associe son programme à Flying Blue

Désormais les programmes de fidélité d'Aéroport de Pairs et d'Air France-KLM seront associés. Ainsi, pour les passagers, chaque dépense effectuée dans les boutiques des aéroports parisiens mais également sur les réservations de parking en ligne fait gagner des points aux membres de My Paris Aéroport : 1 point My Paris Aéroport équivaut à 1 mile Flying Blue. La conversion est possible à partir de 500 points et s'opère par tranches de 500 points. Les membres du programme pourront également continuer à bénéficier de bons d'achat, de réductions dans les boutiques et sur les parkings s'ils le souhaitent.

>> Lire l'article complet sur le site de BusinessTraveler

RH

Deux Français sur trois veulent changer de travail

Qu'est-ce qui motive ces désirs de réorientation professionnelle ? A cette question, les Français plébiscitent la volonté d'exercer une activité en phase avec leurs valeurs (70%, contre 55% de ceux qui ont changé) devant le sentiment d'ennui dans leur poste (36%) où la recherche d'une meilleure rémunération (27%). Pour quoi faire in fine ? Apprendre un nouveau métier (59%) et/ou évoluer dans un autre secteur d'activité (52%), ce qui prouve bien la volonté de changer d'air. Sans trop attendre qui plus est, puisqu'un sondé sur deux voudrait atterrir à bon port en moins d'un an et neuf sur dix d'ici à trois ans ! A condition, évidemment de savoir par où commencer et pour cela, le besoin d'être guidé ressort comme une attente forte. Cette attente n'a pas échappé au ministère du Travail qui a demandé dans son document d'orientation aux partenaires sociaux de "négocier" un droit à l'accompagnement au service de "l'émancipation" des individus.

>> Lire l'article complet sur le site des Echos

Parité dans les entreprises : l'UE passe à l'offensive

La Commission européenne veut mettre en place un plan d'action visant à mettre fin à l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes qui entrera en vigueur avant la fin 2019. Et l'enjeu est de taille dans le monde professionnel. Selon la commissaire pour la justice, les consommateurs et l'égalité des genres Vera Jourová, "les femmes restent sous-représentées aux postes décisionnels dans le monde politique et dans celui des affaires". (...) Ce plan se focalise sur huit priorités : Améliorer l'application du principe d'égalité salariale ; Combattre les discriminations sur les postes et les secteurs ; Briser le plafond de verre: initiatives pour lutter contre la ségrégation ; Éliminer l'effet pénalisant des obligations familiales ; Améliorer la valorisation des compétences, des efforts et des responsabilités des femmes ; Faire la transparence: dénoncer les inégalités et les stéréotypes ; Alerter et informer au sujet de l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes ; Renforcer les partenariats pour éliminer l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes.

>> Lire l'article complet sur le site de La Tribune

7 Conseils pour faire une bonne réunion

Les réunions s'incrustent dans le quotidien d'une entreprise. Il existe diverses raisons pour lesquelles elles peuvent être mises en place. Votre challenge, les rendre productives et captivantes ! DynamiqueMag liste 7 conseils pour faire une bonne réunion: décrire l'objet de la réunion - inviter les bonnes personnes - prévoir de quoi manger - la rendre vivante - utiliser des schémas visuels - faire un retour et explique chaque item.

>> Lire l'article complet sur le site de DynamiqueMag