Mon compte Devenir membre Newsletters

Quel profil pour l'acheteur de demain?

Publié le par

Quelles compétences les entreprises attendront des acheteurs du futur? Pour répondre à cette question, le cabinet Grant Thornton et HEC ont mené une enquête auprès des professionnels des achats et de la supply chain.

Quel profil pour l'acheteur de demain?

54% des commerciaux pensent qu'un acheteur ferait un bon "vendeur". C'est l'une des conclusions de l'étude menée par l'Association des anciens élèves de HEC et Grant Thornton sur l'évolution des compétences dans les métiers des achats et de la supply chain.

Alors que les achats occupent depuis plusieurs années une place de plus en plus stratégique au sein des entreprises, leur rôle devrait encore fortement évoluer dans le futur, notamment en raison des mutations de leur milieu professionnel. En effet, le contexte est marqué par plusieurs évolutions majeures: 70% des personnes interrogées déclarent vivre un changement de business model au sein de leur société, tandis que 60% sont confrontés à une complexification de leur environnement juridique et réglementaire. Autre transformation majeure, l'utilisation accrue des nouvelles technologies, qui impacte 58% des professionnels interrogés.

Communication, gestion de projet, stratégie... Les compétences-clés des acheteurs du futur

Quelles compétences les acheteurs doivent-ils développer face à cette évolution de leur métier et de leur environnement? Selon l'étude HEC-Grant Thornton, l'aptitude à communiquer et convaincre, l'esprit collaboratif et la capacité à établir une logique de partenariat, notamment avec les fournisseurs, seront des soft skills incontournables.

Au niveau des savoir-faire, 69% des sondés estiment que la gestion des risques, particulièrement l'évaluation des risques opérationnels et fournisseurs, ainsi que la gestion de projets transversaux et complexes, deviendront des compétences majeures. L'acheteur de demain sera amené à établir des relations pérennes avec ses interlocuteurs, et à jouer le rôle d'interface de confiance au sein de l'entreprise. La capacité à innover est également une compétence déterminante pour 61% des personnes interrogées, à égalité avec la négociation. En revanche, la qualité est en perte de vitesse, seuls 13% des répondants estimant qu'il s'agit d'une compétence prioritaire.

Parmi les axes de développement, les thématiques du digital, des réseaux et du big data se démarquent nettement dans l'étude, et devraient donc devenir des compétences incontournables pour les acheteurs dans les années à venir.

Méthodologie: étude réalisée auprès de 265 professionnels des achats et de la supply chain, à partir d'un questionnaire construit avec les professeurs de HEC et administré électroniquement, du 4 novembre au 18 décembre 2015.

>> Pour aller plus loin, consultez le dossier "Les multiples facettes d'un profil d'acheteur idéal".