Mon compte Devenir membre Newsletters

Les nouveaux défis de l'approvisionnement en 2015

Publié le par

Les services liés à la supply chain montent en puissance et se trouvent confrontés à de nouveau enjeux, selon une étude menée par le cabinet de conseil The Hackett Group.

Les nouveaux défis de l'approvisionnement en 2015

Les services d'approvisionnement sont plus que jamais partie prenante dans la stratégie globale de l'entreprise. Pourtant, en raison d'une conjoncture toujours difficile, leur budget n'a augmenté que faiblement en 2015 (2,7%), après une hausse de seulement 0,7% en 2014. Ainsi, les responsables de la supply chain se sont vus contraints de focaliser leurs efforts sur un nombre restreint d'objectifs, selon l'étude annuelle "Key Issues Study", menée par The Hackett Group en 2015.

En 2014, les services d'approvisionnement mettaient au premier et second rangs de leurs priorités le fait d'étendre leur zone d'influence et la réduction des coûts. Le top 3 des priorités, un an plus tard, s'est modifié et l'objectif numéro un est désormais lié au conseil. En effet, pour 72% des répondants, le service d'approvisionnement doit désormais être considéré comme un expert, possédant une réelle valeur ajoutée dans la définition et la mise en oeuvre de la stratégie globale de l'organisation. A la deuxième et à la troisième place se trouvent la réduction des coûts (citée par 69% des sondés) et la capacité travailler de manière plus agile (68%).

Toutefois, si les services d'approvisionnement obtiennent de bons résultats concernant le cost killing, ils se disent davantage en difficulté pour remplir les deux autres missions. Ainsi, les entreprises interrogées reconnaissent la nécessité d'investir dans le category management, le sourcing stratégique et le supplier relationship management. Le manque de collaborateurs et de moyens mis en oeuvre concerne également l'analyse des données et le talent management. Ainsi, les entreprises interrogées par The Hackett Group indiquent leur volonté d'investir dans la formation, notamment concernant l'élargissement des compétences. Peu d'organisations ont en effet acquis des outils d'analyse des risques et de data mining, faute de collaborateurs aptes à les utiliser et à définir un programme analytique.

En parallèle, après un repli sur les basique du métier entamé en 2008, suite à la crise économique, les entreprises investissent de nouveau dans l'agilité (business agility), afin de s'adapter plus rapidement aux demandes. Une mise à niveau nécessaire pour que les services d'approvisionnement puissent remplir pleinement leur nouveau rôle stratégique.

Source : données extraites de "Key Issues Study", étude annuelle menée par The Hackett Group en 2015.